Présentation de la filière

Une filière dynamique aux multiples visages

En France et dans le monde entier, la consommation de poisson et de produits aquatiques est en augmentation constante.

Qu’ils soient pêchés, élevés ou transformés, la variété de ces produits (plus de 150 espèces différentes !) répond aux attentes d’un nombre toujours croissant de consommateurs séduits par la richesse et la diversité de leurs saveurs tout au long de l’année.

Près de 460 000 tonnes de poissons sont pêchés et débarqués chaque année dans les ports français, pour un chiffre d’affaires supérieur à un milliard d’euros, ce qui fait de l’Hexagone le quatrième producteur européen de produits de la pêche. La France, avec son outremer, est aussi le deuxième pays au monde en termes d’espace maritime.

Pêcheurs mais aussi pisciculteurs, employés des halles à marée, mareyeurs, transformateurs, grossistes, distributeurs et poissonniers développent au fil des saisons tout leur savoir-faire pour offrir aux consommateurs des produits de qualité conformes à leurs attentes.

Animée par le souci permanent d’être en phase avec les défis économiques, environnementaux et nutritionnels actuels, la filière maritime et piscicole française, en lien avec les chercheurs et les instances communautaires et nationales, se mobilise au quotidien pour concilier une demande croissante et l’amélioration des techniques de production, dans le respect d’une production durable.

La richesse des produits de la pêche

Anchois, bar, coquille Saint-Jacques, daurade, hareng, langoustine, lieu jaune, lieu noir, limande, lotte, maquereau, merlan, merlu, morue, rouget, sardine, sole et tourteau figurent parmi les espèces les plus représentées des pêches maritimes françaises.

Incontournables sur les étals des poissonniers, le saumon (principalement issu de l’élevage en Europe du Nord), et la truite (élevée dans les régions françaises) complètent cette offre variée.

Outre-mer ou dans des océans plus lointains, la flottille française pêche également des crevettes tropicales et du thon blanc. Transformé en conserves dans les ports de débarquement ou dans
les conserveries en France, le thon compte parmi les espèces les plus consommées par les Français.

Ces poissons vedettes ne doivent cependant pas faire oublier la multitude d’espèces existantes, que les différentes périodes d’abondance, combinées à la variété des présentations commerciales,
permettent au consommateur de déguster tout au long de l’année.

De la mer à l’assiette

 

 

En général, le délai entre le débarquement de la pêche et la livraison du produit chez le poissonnier ne dépasse pas 48 h.
Ce laps de temps est suffisant pour vendre le poisson en halle à marée, le conditionner, le préparer (filetage par exemple), le transporter et le commercialiser.
À chaque étape, les acteurs (les pêcheurs, les halles à marées, les mareyeurs, les transporteurs, les distributeurs et les poissonniers) s’attachent à garantir la fraîcheur et la qualité du poisson.
Chaque maillon est soumis à une réglementation précise dont le suivi est vérifié par de nombreux contrôles.

Retrouvez la liste des acteurs de la filière en cliquant ici .

Pour en savoir plus sur les pêches maritimes et l'aquaculture, consultez la page dédiée du site de ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie.

Données économiques