filières

FERMER

Les principes de navigation

La navigation dans le site de FranceAgriMer se fait principalement par filières (A), auxquelles une couleur spécifique a été attribuée, et par thématique (B).
L'accès aux documents se fait généralement grâce à des moteurs de recherche.

> Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Accueil > Viandes > Viandes blanches > La filière en bref > L’action de FranceAgriMer

L’action de FranceAgriMer

Les problématiques d’amélioration du bien-être animal sont centrales dans le secteur des viandes blanches. FranceAgriMer aide les professionnels à mettre leurs exploitations aux normes.

Évolution de la réglementation

L’Union européenne a décidé l’entrée en vigueur de nouvelles normes, visant à garantir le bien-être des animaux d’élevage, notamment pour les secteurs porcin et avicole. À compter de 2013 pour les porcs et de 2012 pour les volailles, les exploitations devront satisfaire à la réglementation.

Filière porcine

Le ministère en charge de l’agriculture a lancé, fin 2010, un plan de développement de la filière porcine. Pendant deux ans, 60 millions d’euros seront investis pour aider les professionnels du porc à regagner en compétitivité.

En 2012, FranceAgriMer a disposé de 34,4 millions d’euros pour la mise aux normes des installations dédiées aux truies gestantes. Grâce à ce programme d’aides, qui devait s'achever au 31 décembre 2012, 2 800 élevages ont pu être modernisés, pour 400 000 places.

Filière avicole

Le 1er janvier 2012, les cages conventionnelles ne devaient plus être utilisées, en application de la directive européenne du 19 janvier 1999 sur la protection des poules pondeuses. Aujourd’hui, 80 % des œufs sont pondus en cage. Les éleveurs ont eu le choix entre faire évoluer leurs cages ou opter pour un autre mode d’élevage. Ce sont là des investissements lourds, que le ministère en charge de l’agriculture a décidé de soutenir par une dotation de 20 millions d’euros sur deux ans, dont 15 millions ont été gérés par FranceAgriMer en 2011.

Les palmipèdes à foie gras voient également leurs conditions de vie améliorées, grâce au passage des cages individuelles à des logements collectifs, selon les directives européennes. En 2012, 1,9 million d'euros ont ainsi été consacrés à la création de 93 000 places de gavage en cages collectives.

60 millions d’euros pour développer la filière porcine.

20 millions d’euros pour accompagner la mise aux normes de la filière avicole.