16/02/2018 -

Conseil spécialisé pour les filières laitières du 13 février 2018

Le conseil spécialisé pour les filières laitières s’est réuni le 13 février 2018 sous la présidence de Dominique Chargé. À l'ordre du jour : bilan économique 2017 et perspectives 2018 pour les filières laitières, actualités internationales, négociation des futures relations commerciales entre l’Union européenne et le Royaume-Uni, projet de loi sur l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et agroalimentaire, évolution de l'enquête mensuelle laitière FranceAgriMer/SSP...

Après avoir présenté au conseil spécialisé le bilan économique de l'année 2017 pour les différentes filières laitières (lait de vache, lait de chèvre et lait de brebis) et les perspectives ou les interrogations pour 2018, FranceAgriMer a fait le point sur les conséquences de la découverte de cas de salmonelle dans certains lots de lait infantile, en termes d'accès aux marchés pour les exportateurs français.

Pour l’heure, cet évènement a eu peu d’impact pour la filière laitière en dehors de l’entreprise concernée.

Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a réalisé une analyse des enjeux économiques du Brexit pour la filière laitière française. Celle-ci est invitée à faire remonter ses observations en vue de contribuer à l’élaboration de la position française pour la prochaine phase de négociation entre l'Union européenne et le Royaume-Uni concernant leurs futures relations commerciales.

Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a également présenté au conseil spécialisé les éléments du projet de loi destiné à assurer un meilleur équilibre dans les relations commerciales dans le secteur agricole et agro-alimentaire, adopté en Conseil des ministres le 31 janvier dernier suite aux États généraux de l’alimentation.

Enfin, l’enquête mensuelle laitière réalisée par FranceAgriMer et le SSP intègrera désormais des données de collecte et de prix pour les productions AOP. La première publication, prévue en mars 2018, permettra d’identifier clairement collecte et prix pour les différentes catégories de lait : conventionnel, bio et appellation d’origine protégée.

Pour en savoir plus, consulter ci-dessous l'intégralité du communiqué de presse ainsi que les documents présentés au conseil spécialisé du 13 février 2018.