Tabac

FranceAgriMer est un établissement public qui réalise des missions pour le compte de l'état au bénéfice des filières de l'agriculture et de la forêt. En appui de ses missions, FranceAgriMer imagine, conçoit, développe et exploite des applications métiers spécifiques. Dans ce contexte, le service des systèmes d'information de l'établissement (64 agents) recrute 2 chefs de projet pour renforcer ses équipes.
P3A - fiche lauréat - NEW SUMMIT

P3A - fiche lauréat - NEW SUMMIT


P3A - fiche... SUMMIT.pdf 394,03 kB

P3A - fiche lauréat- NA2

fiche lauréat- NA2


P3A - fiche...at- NA2.pdf 460,89 kB

Veille sanitaire Chine n°46 du 13 mai 2016

La CFDA publie un rappel visant à l’amélioration du système de traçabilité des aliments et des médicaments
– L’objectif principal étant de responsabiliser les entreprises


Veille sani... 13 mai.pdf 378,11 kB

Calendrier des Conseils et Comités 2016 V9

Mise à jour du 23/06/2016


Calendrier-...2016-V9.pdf 59,52 kB

Organigramme de FranceAgriMer

Organigramme de FranceAgriMer


16_06_16_or...vecnoms.pdf 213,22 kB

Veille sanitaire Chine n°49 du 3 juin 2016

9 tonnes de miels espagnols jugés non conformes par le CIQ du Shandong – Il s’agit du plus gros lot de miels importés jamais détruit par les douanes
Le CIQ de la province du Shandong a bloqué un lot de 9 tonnes de miels espagnols, représentant une valeur de 57 000 euros. Le lot aurait été jugé non conforme car un nombre trop important de colonies bactériennes aurait été déctecté: plus de 12 000 CFU/g, alors que la loi chinoise autorise au maximum 10 000 CFU/g pour le miel. Il s’agit du
lot de miel le plus important jamais refusé par la Chine. Les miels en question ont été détruits par le CIQ du Shandong.


Ville sanit...in 2016.pdf 373,99 kB

Accompagner la modernisation des entreprises
En 2013, FranceAgriMer a soutenu la filière dans ses actions d’expérimentation à hauteur de 330 000 euros. L’établissement a également accompagné l’effort d’investissement pour 200 000 euros. Dans le cadre de sa réflexion stratégique, la filière tabac a identifié plusieurs défis : maintenir et assurer un volume de production minimal (la récolte 2013, qui s’élève à 10 000 tonnes, est en retrait par rapport à la moyenne quinquennale), améliorer la rentabilité des ateliers, notamment par la mécanisation, développer la culture bio et restructurer l’organisation de la filière.