Tabac

le P3A et l'innovation : Dans le cadre du Programme d'investissements d'avenir (PIA), FranceAgrimer a lancé un appel à projets pour soutenir l'innovation des filières agricoles et agroalimentaires. la première clôture du volet compétitif 2I2A est le 20 juin.

Il vous reste quelques jours pour vous inscrire sur le eportail  https://portailweb.franceagrimer.fr/portail/   et déposer un dossier.

UEE base juridique contractuelle 2015-version russe

La base juridique a contractuelle de l’Union économique eurasiatique dans le domaine des mesures
vétérinaires et les grands axes de son perfectionnement


UEE base ju...2015-RU.pdf 5,40 MB

01 DOSSIER LITTERAIRE 2I2A

PROJET AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES d’AVENIR
Appel à projets « ICF2A » - Volet Compétitif 2I2A


01_DOSSIER_...E_2I2A.docx 108,67 kB

01_DOSSIER LITTERAIRE PS2A

PROJET AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES d’AVENIR
Appel à projet « ICF2A » - Volet PS2A


01_DOSSIER_...E_PS2A.docx 113,85 kB

Calendrier des Conseils et Comités 2015 V11

Mise à jour du 19/06/2015


Calendrier-...015-v11.pdf 58,45 kB

Réflexions des conseils spécialisés de FranceAgriMer sur des thématiques relevant de l'AAP

ANNEXE : Réflexions des conseils spécialisés de FranceAgriMer sur des thématiques relevant de l AAP « compétitivité et innovation des filières agricoles et agroalimentaires » dans le cadre des stratégies 2025.


20150423_Ré...ie 2025.pdf 258,25 kB

02_FICHES PROJET 2I2A

PROJET AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES d’AVENIR
Appel à projet « ICF2A » - Volet 2I2A


02_FICHES_P...T_2I2A.xlsx 187,09 kB

Accompagner la modernisation des entreprises
En 2013, FranceAgriMer a soutenu la filière dans ses actions d’expérimentation à hauteur de 330 000 euros. L’établissement a également accompagné l’effort d’investissement pour 200 000 euros. Dans le cadre de sa réflexion stratégique, la filière tabac a identifié plusieurs défis : maintenir et assurer un volume de production minimal (la récolte 2013, qui s’élève à 10 000 tonnes, est en retrait par rapport à la moyenne quinquennale), améliorer la rentabilité des ateliers, notamment par la mécanisation, développer la culture bio et restructurer l’organisation de la filière.