filières

FERMER

Les principes de navigation

La navigation dans le site de FranceAgriMer se fait principalement par filières (A), auxquelles une couleur spécifique a été attribuée, et par thématique (B).
L'accès aux documents se fait généralement grâce à des moteurs de recherche.

> Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Accueil > Fruits et légumes > La filière en bref > Production

Production

Une filière dynamique

La France est le 3e producteur de fruits et légumes dans l’Union européenne après l’Italie, l’Espagne, et le 4e producteur de pommes de terre à l'état frais.

En 2012, les fruits et légumes (y compris pommes de terre) représentent, en valeur, 11 % de l’agriculture française, soit environ 8,1 milliards d’euros à la production. En volume, ce sont 8,6 millions de tonnes de fruits et légumes qui ont été produits en 2012, dont 5,9 millions de tonnes de légumes et 2,7 millions de tonnes de fruits, auxquels s’ajoutent 6,3 millions de tonnes de pommes de terre de consommation.

La production française de fruits et légumes bénéficie de signes officiels de qualité : elle compte 18 appellations d’origine contrôlée (AOC) et 23 indications géographiques protégées (IGP).

Une production variée

Au recensement agricole de 2010, on dénombrait 30 800 producteurs de légumes (202 000 ha), 27 600 producteurs de fruits (160 000 ha) et 19 850 producteurs de pommes de terre (165 000 ha de pommes de terre de consommation, féculières et de plants). En 2012, le légume le plus cultivé est la pomme de terre (6,3 millions de tonnes), suivi de la tomate (795 000 tonnes). Parmi les fruits, c’est la pomme de table (1,4 million de tonnes) qui domine de très loin la production française.

39 % de la production nationale de légumes et 15 % de la production de fruits sont destinés aux industries de transformation. La pomme de terre, la tomate, le champignon, le pruneau et le bigarreau sont les principaux légumes et fruits qui sont transformés.

La production en fruits et légumes biologiques demeure assez marginale : 5 660 exploitations pour 14 900 ha en fruits et 3 927 exploitations pour 9 600 ha en légumes.

La filière fruits et légumes est vulnérable en raison des irrégularités de la production et de la consommation.

Une organisation spécifique

Il existe deux filières distinctes pour les fruits et légumes : le frais et le transformé. Ces filières comprennent divers métiers : des producteurs aux distributeurs et détaillants, en passant par les transformateurs, les expéditeurs, les grossistes, etc. La filière du transformé s’appuie sur des productions agricoles dédiées aux industries.

Les acteurs des fruits et légumes sont regroupés au sein d’interprofessions : l’interprofession des fruits et légumes frais (Interfel), l'association nationale interprofessionnelle des fruits et légumes transformés (Anifelt), le comité national interprofessionnel de la pomme de terre (CNIPT) pour la pomme de terre de consommation et le Groupement interprofessionnel pour la valorisation de la pomme de terre (GIPT) pour la pomme de terre destinée à la transformation.

Les producteurs peuvent se regrouper en organisations de producteurs (OP), qui, seules, permettent de bénéficier des aides prévues dans le cadre de l’organisation commune de marché pour les fruits et légumes (hors pomme de terre). Environ 300 OP sont dénombrées en France.

 Chiffres-clés

Chiffre d’affaires de la filière au stade de la production : 8,1 milliards d’euros en 2012
Près de 530 000 hectares dédiés aux fruits et légumes et à la pomme de terre en France, pour environ 15 millions de tonnes produites

 

 

 

1er exportateur mondial de pommes de terre à l'état frais
1er fabricant européen de légumes en conserve et 2e fabricant de légumes surgelés
300 organisations de producteurs