Les démarches qualité

Qualité et traçabilité constituent de véritables atouts pour la filière des produits aquatiques. Aussi l’ensemble des professionnels observe des règles strictes, respectant un niveau d’exigences parmi les plus hauts d’Europe. La filière souhaite en effet se positionner comme un acteur d’excellence, garant des bonnes pratiques pour ses produits.

Une démarche exigeante

Harmonisation des tris, évaluation de la fraîcheur, risque sanitaire, bonnes pratiques d'hygiène, bonnes pratiques à bord, identification des produits par une marque collective, par un signe officiel de la qualité, environnement, tels sont les thèmes sur lesquels travaillent de nombreuses structures.

Dans le souci d’offrir des produits mieux identifiés, ou présentant des caractéristiques certifiées, les professionnels de la filière développent ainsi, en direct ou avec l’appui des pouvoirs publics, des labellisations telles que : label rouge, bio, indications géographiques protégées, ainsi que divers écolabels privés, comme le Marine stewardship council (MSC). Chaque acteur de la filière s’emploie ainsi à valoriser au mieux ses produits et ses pratiques.

Des signes de qualité pour la filière

La filière aquacole a créé la charte qualité Aquaculture de nos régions. Contrôlée par un organisme indépendant, elle garantit une alimentation saine des poissons, une traçabilité exemplaire et une fraîcheur optimale.

Pour le secteur de la pêche, on peut citer les marques collectives Filière Opale, Fraîcheur du littoral de Haute-Normandie ou encore Golfe du Lion producteur.

Les professionnels ont également développé des labels rouges par filière : bar et turbot d’aquaculture, truite, conserves de sardines de Bretagne ou coquille Saint-Jacques entière ou en noix, saumon frais ou fumé. Ce label garantit une qualité supérieure du produit, résultant notamment de conditions particulières de production ou de fabrication, en conformité avec un cahier des charges rigoureux (Pour en savoir plus sur le Label Rouge, voir art. L.641-1 du Code rural ).

Certaines productions de saumon frais ou fumé bénéficient également de certifications label rouge.

Par ailleurs, des entreprises piscicoles élevant des truites, des bars ou des daurades se sont engagées dans la filière biologique.

Les signes officiels de la qualité et de l'origine

Depuis janvier 2006, la loi d'orientation agricole (LOA) a réorganisé et clarifié ces signes. Désormais, il existe trois catégories distinctes :
Les signes d'identification de la qualité et de l'origine :

  • Label rouge ;
  • AOC : appellation d'origine contrôlée ;
  • AOP : appellation d'origine protégé ;
  • IGP : indication géographique protégée ;
  • STG : spécialité traditionnelle garantie ;
  • AB : agriculture biologique.

Pour en savoir plus sur les signes de qualité, consultez la page dédiée du ministère de l'agriculture , de l'alimentation et de la forêt .