Aller à la navigation principale Aller au contenu

Conseil spécialisé « Vin et Cidre » de FranceAgriMer du 12 janvier 2022

Points-clés du conseil spécialisé « Vin et Cidre » de FranceAgriMer du 12 janvier 2022
Mots-clés : Actus CS, Vin, cidre

À l’ordre du jour de cette séance : les modalités de gestion du potentiel de production viticole pour la campagne 2022, les priorités stratégiques des filières viticole et cidricole pour les appels à projets du PNDAR, pont sur le PSN et focus sur les filières viticole et cidricole, les données provisoires des déclarations de récolte 2021.

Le conseil spécialisé « Vin et Cidre » de FranceAgriMer s’est tenu en visio-conférence  le 12 janvier 2022, sous la présidence de Jérôme Despey.

Modalités  de gestion du potentiel de production viticole pour la campagne 2022

Le conseil a échangé  sur  les modalités de gestion du potentiel de production viticole pour la campagne 2022.

Il a été décidé de reconduire les critères d’éligibilité (risque de détournement de notoriété) et de priorité (comportement antérieur du demandeur ; nouveaux venus de moins de 40 ans), le mécanisme de plancher (quand la somme des surfaces demandées est supérieure à celle des limitations), avec une application nationale et un plafond d’autorisations de plantations nouvelles fixé  à 1 % de la surface du vignoble français (soit 8 134 ha au 31 juillet 2021).

Le conseil spécialisé « Vin et Cidre » de FranceAgriMer a également donné son avis sur les recommandations de limitations régionales en plantations nouvelles proposées par les organismes de défense et de gestion (ODG) ou organisations professionnelles, après avis des interprofessions et des conseils de bassin. Ces propositions avaient également été soumises au comité national AOC vin et au comité national IGP vin de l’institut national de l’origine et de la qualité (NAO).

Les recommandations suivantes ont reçu un avis favorable du conseil :

  • 72  recommandations relatives à des AOP,
  • 14 recommandations relatives à des IGP,
  • 14 recommandations relatives à des VSIG,
  • 1 recommandation relative à une AOP/IGP/VSIG.

Priorités stratégiques des filières viticole et cidricole pour les appels à projets du PNDAR

FranceAgriMer a présenté, en conseil, un point sur les priorités stratégiques des filières viticole et cidricole pour les appels à projets du programme national de développement agricole et rural (PNDAR) 2022.

Issues d’une large  concertation avec les différentes familles professionnelles des filières viticole et cidricole, ces priorités sont les suivantes.

Pour ce qui concerne la filière viticole :

  • en priorité 1, la transition écologique : solutions pour réduire l’utilisation des produits phytosanitaires (développement et généralisation des outils d’évaluation des risques sanitaires au vignoble, évaluation et tests à grande échelle de solutions de biocontrôle, développement de systèmes innovants d’application des produits phytosanitaires), développement d’itinéraires techniques au vignoble pour favoriser la biodiversité ;
  • en priorité 2, l’adaptation au changement climatique et aux attentes des marchés : développement d’outils de mesure de l’impact du changement climatique sur le profil des vins, évaluation et caractérisation du comportement de porte-greffes et de variétés adaptés au changement climatique, développement de nouveaux itinéraires techniques (dont la gestion des sols et du couvert végétal),  adaptation des itinéraires techniques en vue de la réduction des sulfites.

Concernant la filière cidricole, les priorités sont les suivantes :

  • en priorité 1, l’optimisation de la qualité des produits : compréhension et maîtrise de la qualité organoleptique, attentes sanitaires et environnementales (éco-conception des procédés, réduction des risques sanitaires, réduction de l'usage des intrants en transformation) ;
  • en priorité 2, l’innovation et la valorisation : élargir l'espace sensoriel des produits (jus, cidres), nouvelles voies de valorisation de la pomme à cidre et de ses co-produits ;
  • en priorité 3, l’évaluation variétale dans un objectif de durabilité économique (compétitivité, qualité des produits, adaptation au marché) et environnementale (réduction des intrants) ;
  • en priorité 4, des itinéraires de production compétitifs et durables : développement de techniques et systèmes de vergers sur des principes agro-écologiques, agriculture biologique, productivité et régularité de production.

Le conseil a donné un avis favorable sur ces priorités stratégiques.

Ponts sur le plan stratégique national et focus sur les filières viticole et cidricole

La direction générale de la performance économique et environnementale des entreprises (DGPE) du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation  a présenté, en conseil, un point de situation générale sur le plan stratégique national (PSN) de la politique agricole commune (PAC) 2023-2027 tout en dégageant, par une analyse transversale, les spécificités concernant les filières viticole et cidricole.

Cette présentation a porté sur les grandes étapes de la construction du PS N, sa stratégie,  les dispositifs transversaux concernant les secteurs vin et cidre et le calendrier de travail  (notamment pour la mise en œuvre des règlements sectoriels).

Les réflexions et le travail à mener pour l’élaboration concertée e du prochain programme national d’aide (PNA) viticole de 2023 ont également été abordés, avec un focus sur les cinq interventions concernant le secteur vin, tout en rappelant l’objectif principal de compétitivité pour la filière.

Les cinq interventions sectorielles du PNA viticole, qui représentent un montant global de  269,6 millions d’euros (distillation des sous-produits de la vinification, restructuration et reconversion du vignoble, investissements des entreprises,  information dans les Etats-membres, promotion sur le marché des pays-tiers) feront l’objet d’une large réflexion avec les  représentants professionnels de la filière, afin de préciser les priorités et les modalités de leur mise en œuvre.

Des groupes de travail seront  mis en place dans le cadre du conseil spécialisé « Vin et Cidre » de FranceAgriMer.

Déclarations de récolte 2021 : les données provisoires

La direction générale des douanes et des droits indirects (DGDDI) du ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance  a présenté, en conseil, les données provisoires au 7 janvier 2022 des déclarations de récolte.

La production totale 2021 déclarée au 7 janvier 2022 s’élèverait à  37 456 442 hl pour une surface totale récoltée de 753 159 ha.

Les données définitives et détaillées par bassins seront prochainement consultables sur le site internet des Douanes, via le lien suivant : www.douane.gouv.fr dans la partie intitulée « OPEN DATA ».

Pour en savoir plus, les dernières données économiques sur la filière viticole sont consultables sur le site internet de FranceAgriMer, via le lien suivant : https://www.franceagrimer.fr/fam/content/download/67967/document/NCO_VIN_CS_janv.pdf?version=4

 La note de conjoncture « Vin et Cidre » de FranceAgriMer de janvier 2022 présente notamment un bilan des transactions en vrac à 23 semaines de campagne 2021/22 et un focus sur les ventes de vins tranquilles en grande distribution à 11 mois 2021.

Documents associés

VIN - Note de conjoncture - Janvier 2022 | 13/01/2022

Éléments de conjoncture concernant les marchés à la production, les ventes en grande distribution et le commerce extérieur de vin pour la campagne 2021/22.
NCO_VIN_CS...pdf 4 Mo