Aller à la navigation principale Aller au contenu

Conjoncture difficile pour la filière des PPAM et ralentissement des achats en végétaux d’ornement début d’année 2022

Points-clés du conseil spécialisé « Productions végétales spéciales» de FranceAgriMer du 9 juin 2022.
Mots-clés : Actus CS, PPAM, PPAM en général, Horticulture, Horticulture
photo de plantes d'ornement et de PPAM

Le conseil spécialisé « Productions végétales spéciales» de FranceAgriMer, instance dédiée aux filières de l’horticulture, des plantes à parfum, aromatiques et médicinales, du tabac et du houblon, s’est réuni en visio-conférence le 9 juin 2022, sous la présidence de Dominique Boutillon. Lors de cette séance ont été particulièrement abordés  la conjoncture des filières et les dispositifs de soutien opérés par FranceAgriMer .

Une conjoncture toujours difficile pour la filière des plantes à parfum, aromatiques et médicinales

La filière des plantes à parfum, aromatiques et médicinales (ppam) reste impactée par le conflit Ukraine/Russie, les acteurs étant confrontés à des problèmes d’approvisionnement, ainsi qu’à la hausse des coûts de l’énergie, des matières premières et du transport. Quant aux  réserves hydriques des sols, elles sont particulièrement basses  et le manque de précipitations pourrait impacter certaines productions de ppam. A noter également, des attaques sévères de cécidomyes ont été répertoriées sur les surfaces lavandicoles, occasionnant dans certaines situations des arrachages de parcelles avant la récolte prochaine.

Les marchés des huiles essentielles de lavande et de lavandin demeurent déséquilibrés et mettent certaines exploitations en difficultés financières.

Le marché français des compléments alimentaires reste en croissance, atteignant 2,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2021.

Les ventes en 2021 en GMS de thym bio et IGP Thym de Provence restent modestes, mais continuent de progresser (respectivement + 4 % et +18 % par rapport à 2020). La balance française du commerce extérieur de thym sec reste déficitaire, avec des importations importantes en provenance de Pologne.

Une baisse globale des achats des Français en végétaux d’ornement et pour le potager au 1er trimestre 2022

Les grandes tendances pour les achats des Français en végétaux d’ornement pour le premier trimestre 2022 (panel Kantar  TNS pour FranceAgriMer et Val’hor) sont les suivantes :

  • une baisse globale des achats de végétaux (ornement et potager)  de janvier à mars 2022 par rapport à la même période de 2021. L’année 2021 avait été dynamique pour les ventes de végétaux, mais cette tendance semble s’inverser en début 2022 ;
  • au sein des végétaux d'ornement, l'ensemble des catégories est en baisse pour tous les segments (intérieurs et extérieurs) par rapport à 2021. Seuls les volumes d'achat de végétaux à destination des cérémonies et des cimetières sont en hausse, mais en recul en valeur ;
  • concernant les lieux d'achat des végétaux d'ornement, on observe une mauvaise dynamique d'achat pour les jardineries et les libres-services agricoles (LISA). Les achats sur les marchés perdent également des parts. Seule la grande distribution et les fleuristes gagnent des parts de marché (aussi bien en volume qu'en valeur). La situation des achats directement sur les exploitations est plus contrastée avec des gains en valeur mais des pertes en volume.

Point sur les dispositifs de soutien aux filières, opérés par FranceAgriMer

FranceAgriMer a présenté, en conseil, un point sur les différents dispositifs de soutien, accessibles aux filières des ppam et de l’horticulture.

Concernant  les appels à projets du compte d’affectation spéciale développement agricole et rural (Casdar) pour l’innovation, la recherche et l’expérimentation du programme national de développement agricole et rural (PNDAR) 2022, 16 dossiers ont été déposés par les filières des ppam et de l’horticulture. Les jurys nommés dans le cadre de cette mesure se réuniront prochainement.

Pour en savoir plus : https://www.franceagrimer.fr/filiere-plantes-a-parfum-aromatiques-et-medicinales/Accompagner/CASDAR-Recherche-appliquee-et-genetique

Concernant les dispositifs opérés par FranceAgriMer dans le cadre du plan de relance, 18 dossiers ont été retenus pour la filière horticole pour la mesure « aléas climatiques/serres » et 14 dossiers pour les filières des ppam et de l’horticulture pour la mesure « structuration des filières ».

Pour en savoir plus : https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Plan-de-relance-Agriculture/Plan-de-relance-Agriculteurs

Pour ce qui concerne France 2030 et le dispositif opéré par FranceAgriMer pour financer des matériels innovants, les dossiers sont en cours d’instruction.

Pour en savoir plus : https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/France-2030-3eme-revolution-agricole

Un point a également été présenté sur les appels à projets (AAP) spécifiques aux filières des plantes à parfum, aromatiques et médicinales : 3 AAP « investissements » pour la production de ppam, pour la transformation et la commercialisation, pour la distillation, 1 AAP « aide à l’organisation économique des producteurs », 1 AAP « assistance technique ».

On note une  tendance à la baisse des investissements de production (165 dossiers en 2020 contre la moitié pour l’AAP 2021). Les dossiers sont en cours d’instruction et la liste des lauréats sera prochainement diffusée.

Pour en savoir plus : https://www.franceagrimer.fr/filiere-plantes-a-parfum-aromatiques-et-medicinales

Les dernières données économiques sur les filières des plantes à parfum, aromatiques et médicinales et de l’horticulture sont consultables sur le site internet de FranceAgriMer, via les liens suivants :

Documents associés

Note de conjoncture HORTICOLE du mois de Juin 2022 | 14/06/2022

Retrouvez la conjoncture globale, les achats des Français en végétaux d’ornement pour le 1er trimestre 2022, le commerce extérieur (cumul janvier à mars 2022)
2-2_Note_C...pdf 2 Mo

Note de conjoncture PPAM - Juin 2022 | 13/06/2022

La filière PPAM est impactée par le conflit en Ukraine, les acteurs étant confrontés à des problèmes d'approvisionnements ainsi qu'à la hausse des coûts de l'énergie, des matières premières et du transport....
Note_conjo...pdf 2 Mo