Aller à la navigation principale Aller au contenu

Étude sur le poisson vendu vivant et l’abattage Ikejime en France - Rapport final 2019

Le secteur de la pêche, et du poisson en particulier, est marqué par la raréfaction de la ressource, par une demande sociétale de pêche durable et de méthodes sélectives, par le développement de la consommation en cru avec ou sans congélation, ainsi que par des attentes consommateur pour un poisson ultra-frais qui ont par exemple conduit des distributeurs à mettre en avant la « pêche du jour » ou encore qui alimentent les attentes insatisfaites des consommateurs sur les dates de pêche.
Mots-clés : pêche, poissons, Japon
photo d'un pêcheur

Dans ce contexte, et sous l’influence de la cuisine japonaise, quelques chefs se sont intéressés à l’ikejime1.
Dans le même mouvement, certains pêcheurs et mareyeurs ainsi que certains éleveurs ont souhaité valoriser au mieux la qualité de leurs poissons en développant une commercialisation en vif pour apporter une garantie extrême de fraîcheur à une clientèle exigeante, réactualisant ainsi parfois des traditions séculaires.
Historiquement cela a notamment concerné le poisson d’eau douce ; plus récemment le turbot expédié sous glace (notamment en grand export) et, depuis trois ans, quelques pêcheurs et mareyeurs, en Bretagne notamment, qui expédient en vif vers la restauration haut de gamme...

L’objectif de l’étude est donc d’analyser la filière du vif et de l’ikejime à bord ou à terre et, selon les perspectives dégagées, de préciser comment aider à un développement harmonisé.

Documents associés

Étude sur le poisson vendu vivant et l’abattage Ikejime en France | 24/11/2019

Cette publication éclaire sur la filière du vif et de l’ikejime pour le développement de la filière pêche et aquaculture en France en examinant les moyens techniques et les conditions de croissance et...
a4 Rapport...pdf 6,2 Mo