Aller à la navigation principale Aller au contenu

Les PPAM dans les cosmétiques « bio » français : des micro-filières à développer.

Les enseignements-clés du webinaire, organisé par FranceAgriMer le 26 septembre 2022, sur l’origine des plantes à parfum, aromatiques et médicinales entrant dans la composition des produits cosmétiques « bio » fabriqués en France.

Mots-clés : PPAM en général

Les PPAM dans les cosmétiques « bio » fabriqués en France : des micro-filières à développer.

 

FranceAgriMer a organisé, le 26 septembre 2022, un webinaire de présentation des résultats d’une étude sur l’origine des plantes à parfum, aromatiques et médicinales (PPAM) entrant dans la composition des produits cosmétiques « bio » fabriqués en France.

 

Réalisée par le bureau d’études KloroBiz, sur une durée de huit mois (octobre 2021 à mai 2022), cette étude vise à dresser un état des lieux des PPAM utilisées actuellement en cosmétique « bio » en France. Les attentes et demandes du consommateur sont identifiées et une étude de marché est réalisée sur quatre plantes : calendula, géranium rosat, camomille romaine et rose de Damas. Des propositions de stratégies sont étudiées notamment au moyen de leviers que la filière pourrait potentiellement mettre en œuvre.

 

Ce travail répond à deux objectifs principaux :

-       connaître l’équilibre entre offre et demande de PPAM bio à destination des cosmétiques  (identification des PPAM les plus demandées dans les cosmétiques « bio », principales PPAM cultivables en France à destination des cosmétiques « bio », tendances consommateurs, tendances de marchés des cosmétiques « bio ») ;

-        identifier les leviers pour aider au développement des filières françaises des PPAM bio à destination des cosmétiques.

Il s’est appuyé sur une large étude bibliographique, l’analyse de bases de données, des entretiens et une enquête menée auprès de 210 opérateurs (producteurs, transformateurs, metteurs en marché, négoce, fabricants de bases et produits cosmétiques, distributeurs).

 

A noter, parmi les 10 000 ingrédients de la base de données « Cosmos organic » (qui référence des ingrédients certifiés), on retrouve 43 espèces de PPAM, dont 24 cultivées en France, avec, dans le top 14 des plantes d’intérêt : le calendula, géranium rosat, camomille romaine et rose de Damas.

 

Les enseignements-clés de cette étude sont les suivants.

 

Des consommateurs sensibles au « story-trelling », à l’engagement environnemental, mais par le prix et l’efficacité du produit.

 

Les grandes tendances consommateurs dévoilées par l’étude :

-       un consommateur sensible au « story-telling » des produits et au « sourcing » des ingrédients, mais le critère prix est prédominant dans l’acte d’achat ;

-       même si les habitudes de consommation peuvent être soumises aux effets de mode, l’efficacité du produit reste un critère prépondérant ;

-       de nombreux adeptes de la « clean beauty » ;

-       une forte attente pour l’engagement environnemental ;

-       le plus du local, du bio ;

-       l’importance des conseils des pairs (proches, influenceurs, réseaux sociaux,…) ;

-       l’augmentation de la part de marché du e-commerce.

 

Le fort intérêt pour le « Made in France » sur les principaux marchés à l’export.

 

A retenir, côté tendances sur les marchés à l’export :

-       le fort intérêt des pays étrangers pour le « Made in France » ;

-       l’engagement environnemental ;

-       les attentes différentes des marchés asiatiques et américains, principaux importateurs de produits cosmétiques français : la fonctionnalité pour les premiers, la naturalité pour les seconds ;

-       mais ces marchés restent attentifs aux informations sur le produit (effets, composition, fabrication,…).

Leviers et premières pistes de réflexion : le développement de micro-filières

 

La filière cosmétique à base de plantes est dans une dynamique de croissance et répond à de nombreuses attentes du consommateur. Le segment bio peut permettre d’accompagner des stratégies d’hyper-segmentation et de devenir une source de valeur, de différenciation, de réassurance.

Des leviers principaux ont ainsi pu être  identifiés pour accompagner le développement des PPAM dans les cosmétiques « bio » français :

-       accompagner le développement de micro-filières ;

-       renforcer la notoriété des bassins spécialisés en cosmétique (Auvergne-Rhône Alpes, Occitanie, Provence-Alpes Côte d’Azur) ;

-       construire, collectivement ou par bassins, une marque avec des éléments de poids (valorisation du prix, positionnement à forte valeur ajoutée, renforcement des bassins spécialisés,..) ;

-       développer  une communication autour de l’image France ;

-       améliorer la compétitivité. et mieux appréhender la segmentation prix mass market/premimum/luxe ;

-       augmenter les références techniques et la connaissance des « modèles gagnants ».

 

 

Pour en savoir plus sur cette étude, retrouvez :

-       le diaporama présenté lors du webinaire : https://www.franceagrimer.fr/content/download/69601/document/Synth%C3%A8se%20%C3%A9tude%20PPAM%20bio%20cosm%C3%A9tique%20-1.pdf

-       la synthèse de l’étude : https://www.franceagrimer.fr/content/download/69603/document/Synthese_etude_PPAM_cosmetiques_bio_2.pdf

-       le rapport complet de l’étude : https://www.franceagrimer.fr/content/download/69604/document/Rapport_%C3%A9tude_cosm%C3%A9tique_bio_3.pdf

-        

 

La vidéo du webinaire est également disponible sur la chaîne You Tube de FranceAgriMer :

Documents associés

Rapport de l’étude sur les PPAM dans les cosmétiques « bio » français | 10/10/2022

Rapport de l’étude sur les PPAM dans les cosmétiques « bio » français
Rapport_ét...pdf 4,8 Mo

Synthèse de l’étude sur les PPAM dans les cosmétiques « bio » français | 10/10/2022

Synthèse de l’étude sur les PPAM dans les cosmétiques « bio » français
20220929_S...pdf 921 Ko

Diaporama de présentation du webinaire sur les PPAM dans les cosmétiques « bio » français | 10/10/2022

Diaporama de présentation du webinaire sur les PPAM dans les cosmétiques « bio » français
Synthèse é...pdf 1,7 Mo