Aller à la navigation principale Aller au contenu

Points-clés du conseil spécialisé "Grandes cultures-marchés céréaliers" du 15 septembre 2021

Le conseil spécialisé « grandes cultures-marchés céréaliers » de FranceAgriMer s’est réuni le 15 septembre 2021, sous la présidence de Benoît Piètrement. Au programme : qualité des blés tendres et des blés durs de la récolte française 2021 et prévisions de commercialisation des céréales à paille au vu du contexte international.
Mots-clés : céréales, blé tendre, blé dur, qualité, qualité boulangère, marché, prévisions, Bilan, France, Union européenne, Monde
Déchargement de blé dans un moulin

Récolte 2021 : des disponibilités et des qualités pour tous les usages

  • Blés tendres : le savoir-faire des collecteurs permettra de répondre aux exigences de tous les utilisateurs sur le marché domestique et à l’export

Les pluies estivales ont dégradé localement certains critères qualitatifs comme le poids spécifique avant la moisson. Néanmoins, la récolte française 2021 permettra de répondre aux besoins de tous les utilisateurs grâce au savoir-faire des collecteurs, chargés de trier et de constituer des lots homogènes répondant aux différents cahiers des charges des acheteurs.

Selon les résultats provisoires des analyses sur 90% des échantillons effectuées dans le cadre de l’enquête sur la qualité des blés à l’entrée des silos, menée par FranceAgriMer en partenariat avec ARVALIS, les blés tendres de la récolte 2021 présentent des taux de protéines très satisfaisants, sauf en Bretagne, avec une moyenne nationale de 11,9 %.

Malgré les craintes suscitées par la météo, les indices de chute de Hagberg sont majoritairement compatibles avec un usage en alimentation humaine. Plus des deux-tiers de la collecte affiche des valeurs supérieures à 220 secondes.

Les blés tendres récoltés en 2021 présentent également dans l’ensemble de bonnes caractéristiques boulangères, selon les tests de panification effectués par Arvalis, grâce à la bonne qualité des protéines.

Sans surprise, suite aux pluies incessantes de l’été, la teneur en eau des blés tendres à l’entrée des silos est souvent plus élevée qu’à l’accoutumée, avec une moyenne nationale estimée à 14 %. Des opérations de séchage par les collecteurs seront parfois nécessaires, notamment dans les régions les plus arrosées en bord de Manche.

Par ailleurs, les fortes chaleurs au moment du remplissage des grains et les pluies persistantes en fin de cycle ont altéré parfois les  poids spécifiques. Moins d’un tiers des blés dépasse le seuil de 76  kg/hl, avec une moyenne provisoire de 74,9 kg/hl, à l’entrée des silos. Le travail des collecteurs devrait permettre d’améliorer ce critère pour répondre aux cahiers des charges des acheteurs.

Cette dégradation des poids spécifiques conduit à classer 64 % des blés tendres récoltés dans la catégorie « médium » de la grille de classement Intercéréales, en dépit des résultats satisfaisants, de niveau « Premium », concernant les trois autres critères de cette grille (teneur en protéines, force boulangère et temps de chute de Hagberg). Ces blés pourront néanmoins être utilisés en meunerie compte-tenu de leurs caractéristiques boulangères, le poids spécifique impactant surtout le rendement en farine et la quantité de grains à mettre en œuvre.

  •  Blés durs : des taux de protéines élevés mais des poids spécifiques et des temps de chute de Hagberg dégradés par les pluies, sauf pour le bassin Sud-Est

Les blés durs de la récolte 2021 présentent des taux de protéines élevés dans les quatre bassins de production (Ouest-Océan, Centre, Sud-Ouest et  Sud-Est).  La moyenne nationale s’établit à 15 % avec plus de 90 % des blés durs au-delà de 14 %. Les valeurs les plus élevées sont observées dans le bassin Ouest-Océan où la quasi-totalité des blés durs ont une teneur en protéines supérieure à 15 %.

Conséquence des pluies persistantes au moment de la récolte, les poids spécifiques sont plus faibles qu’à l’accoutumée. 49 % des blés durs présentent des poids spécifiques supérieurs à 76 kg/hl et 40 % sont compris entre 74 et 76 kg/hl. Les valeurs obtenues sont hétérogènes en fonction des bassins : les plus élevées sont observées dans le Sud-Est où près de 60 % des blés sont supérieurs à 78 kg/hl, les plus faibles en région Centre.

Comme pour le blé tendre, les analyses ont été effectuées sur des échantillons  prélevés à l’entrée des silos et donc avant tout travail du grain par les collecteurs pour répondre aux besoins des utilisateurs.

Les teneurs en eau mesurées à l’entrée des silos sont également plus élevées que ces dernières années, avec une moyenne nationale estimée à 13 %. Les valeurs observées restent néanmoins compatibles avec une bonne conservation des grains, sans nécessiter de séchage dans la majorité des cas.

Les indices de chute de Hagberg ont également été dégradés par les pluies estivales, à l’exception du bassin Sud-Est où 97 % des blés durs affichent des valeurs supérieures à 250 secondes.

Le taux de grains germés, mouchetés et fusariés atteint 5,2 % en moyenne nationale, en raison principalement du taux de grains germés. Plus de la moitié de la collecte se situe néanmoins en deçà de 5 %.

Enfin, les teneurs élevées en protéines ont permis de maintenir un bon niveau de vitrosité malgré le climat humide en fin de cycle cultural. La moyenne nationale s’établit ainsi à 89 % de vitrosité, avec 93 % de blés au-dessus de 80 %.

Pour en savoir plus, consulter le diaporama annexé ci-dessous avec le détail des résultats sur la qualité des blés tendres et blés durs français de la récolte 2021.

Prévisions de commercialisation des céréales à paille françaises en 2021/22

Des céréales françaises compétitives, favorisées sur le marché européen par des taux de fret élevés   

Les céréales françaises se positionnent favorablement en termes de prix sur les marchés des grains, avec une offre nord-américaine sévèrement affectée par un été historiquement très chaud et sec, et dont les cours, en très forte hausse, se déconnectent des prix de leurs grands concurrents. Les disponibilités ont été revues à la baisse de plus de 1 million de tonnes par rapport aux premières prévisions de juillet, en raison notamment des nouvelles estimations de récolte du SSP à 36,1 Mt. Concernant les utilisations intérieures, FranceAgriMer a révisé à la baisse ses prévisions d’incorporation de blé tendre par les fabricants d’aliments du bétail français à 5,2 Mt (- 0,2 Mt par rapport à juillet ; + 0,7 Mt par rapport à 2020/21).

En revanche, les prévisions d’exportations de blé tendre vers l’Union européenne sont révisées en nette hausse à plus de 8 millions de tonnes (+ 0,7 Mt par rapport à juillet dernier, + 1,9 Mt par rapport à 2020/21) alors que les prévisions d’exportations de blé tendre à destination des pays tiers sont pour l’heure, revues à la baisse à 9,6 millions de tonnes (–0,9 Mt par rapport à juillet mais + 2,2 Mt par rapport à 2020/21). Cette évolution s’explique par la forte hausse du coût du fret, qui favorise les marchés de proximité plutôt que le grand export.

Le prix du blé français est compétitif  par rapport aux autres origines et la demande est  importante en provenance du Benelux et de la péninsule ibérique, qui devraient avoir moins recours à des importations lointaines.

Concernent l’orge, les disponibilités pour le marché sont revues à la hausse par rapport au mois de juillet dernier.

Si les utilisations par les fabricants d’aliments du bétail français sont révisées à la baisse à 1,1 Mt (- 0,1 Mt par rapport aux premières prévisions de juillet ;  – 0,3 Mt par rapport à 2020/21), les prévisions d’exportations vers l‘Union européenne sont portées à 2,8 Mt  (+ 0,3 Mt par rapport aux prévisions de juillet et par rapport à 2020/21), tandis que les prévisions d’exportations vers pays tiers sont maintenues à ce stade à 3,3 Mt.

Pour en savoir plus, consulter ci-dessous les bilans prévisionnels pour la campagne commerciale 2021/22 ainsi que l’ensemble des documents présentés et diffusés au conseil spécialisé « Grandes cultures-marchés céréaliers » du 15 septembre 2021.

Copyright photo : Pascal Xicluna / Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation

Documents associés

Diaporama de présentation sur la qualité des blés tendres et des blés durs français récoltés en 2021 | 20/09/2021

Résultats provisoires sur la qualité technologique des blés tendres français de la récolte 2021 et résultats définitifs sur la qualité des blés durs à l'entrée des silos.
2021_09_15...pdf 2 Mo

Bilans prévisionnels Blé dur, Blé tendre, Orges et Maïs - Campagne 2020/21 et 2021/22 du 15 septembre 2021 | 15/09/2021

Bilans prévisionnels Blé dur, Blé tendre, Orges et Maïs - Campagne 2020/21 et 2021/22 du 15 septembre 2021
BIL-CER-C2...pdf 274 Ko

Diaporama Présentation des marchés céréaliers - Monde, Union européenne, France - Septembre 2021 | 17/09/2021

Présentation de la conjoncture des marchés céréaliers au niveau mondial, européen et français pour le conseil spécialisé "Grandes cultures-marchés céréaliers" du 15 septembre 2021.
NCO-DIA-CE...pdf 5 Mo
Voir tous les documents