Aller à la navigation principale Aller au contenu

Conseil spécialisé "produits de la pêche et aquaculture" du 26 novembre 2019

Le conseil spécialisé « produits de la pêche et aquaculture » de FranceAgriMer s’est réuni le 26 novembre 2019, sous la présidence de Frédéric Toulliou et la vice-présidence d’Hervé Jeantet, nommés par arrêté ministériel du 22 octobre 2019. À l’ordre du jour de cette séance : retour sur le conseil d’orientation permanent de l’établissement, programmation des travaux du conseil spécialisé, études en cours et programmées pour la filière « pêche et aquaculture », bilan des contrôles sanitaires, actualités nationale et européenne.
Mots-clés : conseil spécialisé, Actus CS, pêche et aquaculture
Filets de pêche
Retour sur le conseil d’orientation permanent de FranceAgriMer

Les membres du conseil spécialisé ont été informés des échanges intervenus lors de la réunion du conseil d’orientation permanent de FranceAgriMer, le 5 novembre dernier. Le conseil d’orientation permanent  de FranceAgriMer, instance majeure de la nouvelle gouvernance de l’établissement,  a pour missions de débattre des évolutions économiques des secteurs agricoles, agroalimentaires et de la pêche et de coordonner les travaux des différentes instances de FranceAgriMer.

À l’occasion de sa première séance, le 5 novembre dernier, le conseil orientation permanent a pu notamment prendre connaissance et débattre des perspectives d’évolution des marchés agricoles, appuyées sur les analyses de la Commission euro­péenne et aborder les enjeux du Brexit pour les filières de l’agriculture et de la pêche.

Ses membres ont également échangé sur le programme de travail des différentes instances de l’établissement, conseils et commissions, afin d’assurer la cohérence et le partage entre les différentes filières, et d’articuler le programme d’étude pluriannuel de FranceAgriMer.

Le conseil d’orientation permanent a retenu comme grandes thématiques de travail privilégiées pour les conseils spécialisés, les axes suivants :

  • compétitivité des filières ;
  • politique agricole commune (PAC) et politique commune des pêches (PCP) ;
  • accords de libre-échange ;
  • mise en œuvre de la loi Egalim ;
  • changement climatique ;
  • projet agro-écologique.

Pour en savoir plus sur la réunion du conseil permanent d’orientation de FranceAgriMer  du 5 novembre 2019 : https://www.franceagrimer.fr/Actualite/Etablissement/2019/Premiere-reunion-du-conseil-d-orientation-permanent-de-FranceAgriMer

Programme de travail  du conseil spécialisé « produits de la pêche et aquaculture » pour la période  2020-2021

Outre ces thématiques générales qui feront l’objet d’approfondissements particuliers pour le secteur de la pêche et de l’aquaculture, le conseil spécialisé «Produits de la pêche et Aquaculture se voit proposé de travailler sur  les thématiques suivantes :

  • la coordination des axes de travail face au changement climatique  et tenant compte des multiples enjeux environnementaux ;
  • l’appui aux initiatives et l’innovation afin de répondre aux attentes sociétales et aux enjeux économiques des filières ;
  • l’élaboration de propositions pour le renforcement économique des filières pêche et aquaculture en particulier dans le cadre des négociations pour la mise en place du FEAMP 2020-2027 ;
  • l’analyse partagée des conséquences pour les filières pêche et aquaculture du BREXIT ;
  • l’amélioration de l’attractivité des métiers des filières.

La programmation sera affinée et le travail généralement conduit via des groupes de travail avec les familles plus directement impliquées sur chaque thème.

Point sur les études en cours et programmées pour les filières pêche et aquaculture

Les membres du conseil spécialisé ont pris connaissance des achats de données et études en cours et de celles qui sont proposées pour les secteurs des produits de la pêche et de l’aquaculture, et qui seront actées par le Conseil d’orientation de février 2020. Ces dernières pourraient plus particulièrement porter sur de nouveaux produits aquatiques à traiter au sein de l’Observatoire de la formation des prix et des marges sur les produits alimentaires, la poursuite des travaux sur les analyses des prix en première vente et enfin la préparation de données nécessaires en cas d’évolution de l’actualité liée au Brexit.

Contrôles sanitaires dans le secteur des produits de la mer et d’eau douce : le bilan des inspections 2018 confirme la grande qualité sanitaire des produits de la filière

La direction générale de l’alimentation (DGAL) du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a présenté en conseil les résultats des contrôles, réalisés pour l’année 2018, sur les produits de la mer et d’eau douce dans l’ensemble de la chaîne de commercialisation et des inspections dans les établissements de production et de transformation.

Les plans de surveillance et les plans de contrôle (PSPC) permettent de s’assurer de la conformité des produits proposés à la consommation avec les normes fixées par la réglementation, en procédant à des analyses bactériologiques et physico-chimiques pour la recherche de l’ensemble des contaminants.

Les inspections sanitaires régulières permettent de veiller à ce que les établissements maîtrisent les risques liés à leur activité.

Avec des résultats rassurants et encourageants, les données de retour de l’année 2018 montrent la forte mobilisation de la filière pour garantir des produits sains et ne présentant pas de risques pour le consommateur.

Ces bilans seront prochainement disponibles sur le site : http://agriculture.gouv.fr/plans-de-surveillance-et-de-controle

Actualités nationale et européenne

La direction des pêches maritimes et de l’aquaculture (DPMA) du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a fait le point sur les dernières actualités concernant la filière,  notamment quant aux négociations ouvertes sur les totaux admissibles de captures (TAC) et les quotas. Des échanges approfondis ont pu être menés au regard des propositions faites par la commission européenne pour l’année 2020, mais également quant à des perspectives de nouvelles méthodes à promouvoir pour les fixations futures de ces TAC et quotas.

Un point a également été fait quant aux dernières évolutions du sujet Brexit. La filière est particulièrement attentive aux développements en cours et une concertation continue persistera tout au long de l’année à venir, notamment pour permettre d’engager au mieux le cadre de la relation future avec le Royaume Uni en matière d’échanges et d’accès aux zones de pêche. L’unité européenne remarquable sur le sujet doit être préservée tout au long des négociations.

503 Backend fetch failed

Error 503 Backend fetch failed

Backend fetch failed

Guru Meditation:

XID: 950289


Varnish cache server