Aller à la navigation principale Aller au contenu

Conseil spécialisé « Produits de la pêche et Aquaculture » de FranceAgriMer du 30 janvier 2020

À l’ordre du jour de cette séance : le bilan 2019 des ventes en halles à marée, la consommation des ménages français en produits de la mer, les derniers résultats du baromètre d’image des produits aquatiques, les travaux du Lemna sur la construction d’indicateurs de prix, les avancées du plan filière.
Mots-clés : pêche et aquaculture, Conseil spécialisé, Poissons, Actus CS
étale de poisson

Le  conseil spécialisé « Produits de la pêche et Aquaculture  » de FranceAgriMer s’est réuni le 30 janvier 2020, sous la présidence d’Hervé Jeantet, vice-président (en raison de l’empêchement de son président,  Frédéric Toulliou).

Retour sur les dernières réunions des commissions thématiques inter-filières de FranceAgriMer

La participation des représentants du conseil spécialisé aux deux commissions thématiques inter-filières (CTI) qui se sont tenues le 10 janvier pour la CTI Internationale et le 29 janvier pour la CTI Bioéconomie ont permis aux membres de suivre l’avancement des travaux de ces instances à vocation transversale de l’établissement. Les commissions se sont toutes deux réunies en format plénier pour permettre l’élection de leurs présidents respectifs et établir le bilan ainsi que le programme des actions qui seront menées au sein de ces instances.

Pour en savoir plus sur l’actualité des CTI Internationale et Bioéconomie : https://www.franceagrimer.fr/filiere-grandes-cultures/Cereales/Actualites/2020/Premiere-reunion-pleniere-de-la-Commission-Agricole-et-Agro-alimentaire-Internationale

Bilan 2019 des ventes en halles à marée : baisse en valeur et en volume, avec des situations contrastées selon les façades et les criées

 Les volumes mis en vente en halles à marée au cours de l’année 2019 ont régressé  de 6 % par rapport à 2018, pour une valeur des ventes en diminution de 4 %. Les grandes catégories d’espèces sont affectées : - 13 % pour les poissons blancs, - 6 % pour les poissons fins et - 2 % pour les petits pélagiques. Les volumes de céphalopodes ont, par contre, augmenté  de 6 %.

Les  volumes sont en baisse sur l’ensemble des façades (- 3 % en Atlantique, - 8 % en Bretagne Sud,    - 7 % en Manche, - 4 % en façade Nord). La situation est plus contrastée pour les prix moyens, avec une baisse de 7 %  et 2 % en façades Nord et Atlantique et une hausse en Bretagne Sud, Manche et Méditerranée de 3 %, 4 % et 7 %.

Parmi les criées qui connaissent  un recul de leurs débarquements supérieur ou égal à 10 %, figurent des places de marché majeures : Le Guilvinec (- 15 %), Lorient (- 12 %), Les Sables d’Olonne (- 11 %).

Certaines criées parviennent à afficher des résultats positifs, tant en volume qu’en valeur : Dieppe (+ 31 % en quantités, + 18 % en valeur), la Rochelle (+ 21 %, + 4 %), Roscoff (+ 8 %, + 4 %), Agde                    (+ 3 %, + 13 %).

Consommation des Français  en produits aquatiques frais : à 11 mois 2019, des achats en léger recul en volume, mais en hausse en valeur

Sur les onze premiers mois de 2019, les achats des ménages français en  produits aquatiques frais sont en léger recul en volume (- 0,7 %), mais à la hausse  en valeur (+ 2,7 %) grâce notamment à un prix moyen en constante augmentation (+ 3 %).

Le poisson frais voit ses volumes s’affaiblir légèrement de 0,2 %, tout comme les coquillages (- 4 %), alors que les crustacés et les céphalopodes résistent à cette tendance baissière (respectivement + 2 % et + 5 %).

Parmi les poissons frais en croissance en volume figurent l’églefin (+ 25 %), le bar (+ 17 %), la raie (+ 16 %) et le thon (+ 9 %).  Le cabillaud (- 9 %), la sardine (- 10 %), la dorade (- 11 %) et la baudroie (- 15 %) reculent fortement en volume. Le prix moyen continue de se renchérir pour les principales espèces, excepté pour  le b (- 1 %), la sole (- 3 %) et la sardine (- 5 %).

Parmi les coquillages frais, les volumes achetés de coquilles Saint-Jacques entières ont augmenté  de 6 % et ceux de noix de St-Jacques de près de 17 %, répondant ainsi à la dépréciation de leur prix moyen (respectivement de 5,5 % et de 3 %).

Les volumes de crustacés ont, par contre, été tirés à la hausse par les achats massifs en langoustines (+ 20 %) à la suite à une baisse de son prix moyen de 5 %.

Derniers résultats du baromètre d’image des produits aquatiques : une confiance des consommateurs et une image stables, des labels sollicités mais encore peu associés aux produits aquatiques

Les membres du conseil ont pris connaissance des résultats du baromètre d’image des produits aquatiques, réalisé par FranceAgriMer tous les six mois. Ce baromètre a pour objectif de mettre à la disposition des professionnels un suivi régulier de la perception des consommateurs sur les produits aquatiques et de la consommation de différentes espèces. Lors de cette dernière vague de décembre 2019, un focus a également été proposé sur l’influence des démarches de qualité et d’étiquetage.

Les grands enseignements sont les suivants :

  • le niveau de connaissance et d’image des produits aquatiques reste stable ;
  • la provenance et les qualités gustatives influencent principalement le choix d’achat ;
  • les labels et démarches, signes de reconnaissance officielle, aident parfois les consommateurs dans leur acte d’achat, mais ils n’en ont  pas toujours connaissance pour les produits aquatiques ; parmi les labels, le label rouge est le plus visible pour les consommateurs, mais peu l’associe aux produits aquatiques ;
  • l’écolabel « Pêche Durable », bien qu’encore récent, apparait comme possédant une bonne visibilité auprès des consommateurs.

Présentation des travaux du Lemma : vers la construction d’indicateurs de prix pour les produits aquatiques

Le Lemna, qui regroupe des chercheurs en économie et en gestion  de l’université de Nantes, a présenté en conseil certains de ses travaux en cours, en partenariat avec FranceAgriMer et la direction des pêches maritimes et de l’aquaculture (DPMA) du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Ils portent notamment sur :

  • la construction d’indicateurs synthétiques de prix à partir de données de transactions pour les principales espèces stratégiques de la filière des produits de la mer, tenant compte de la saisonnalité des captures,… Ces indices de prix permettraient de mettre en œuvre des comparaisons  dans le temps, l’espace et entre espèces ;
  • l’analyse des stratégies de commercialisation à la première mise en vente : le cas des ventes aux enchères versus de gré à gré ;
  • l’analyse des déterminants des prix aux enchères pour les 25 principales espèces.

Plan filière « pêche et aquaculture » : point sur l’avancement des actions

France Filière Pêche (FFP), le comité national des pêches maritimes et des élevages marins (CNPMEM), le comité interprofessionnel des produits de l’aquaculture (Cipa) et le comité national de la conchyliculture (CNC) ont présenté en conseil un point sur l’avancement des actions mises en place dans le cadre du plan filière pêche et aquaculture.

À l’exception du chantier relatif à la gouvernance, l’ensemble des travaux  des trois  filières ont été démarré. Pour mémoire, ces chantiers couvraient les thèmes suivants :

  • pour la filière pêche : l’attractivité des métiers, l’innovation, la communication, le renouvellement de la flotte, le système de gestions des droits à produire, les conditions de première  mise en marché, les flux d’informations ;
  • pour la filière piscicole : l’élaboration d’un pacte de confiance avec les pouvoirs publics pour le développement de la filière, la mise en place d’un pilotage environnemental, le partage de la valeur créée avec le consommateur ;
  • pour la filière conchylicole : l’accès aux espaces nécessaires aux cultures, la gestion sur le court et le long terme des crises sanitaires et zoosanitaires, la valorisation de la qualité des productions.

Le représentant du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a souligné la dynamique des professionnels de la filière pêche et aquaculture et salué l’important travail réalisé.

Pour en savoir plus, les dernières données économiques sur la filière « Pêche et Aquaculture » sont consultables ci-dessous.

Documents associés

Baromètre d'image des produits aquatiques - Vague 2 2019 | 29/01/2020

Le baromètre d'image en détail pour sonder un panel de français sur la perception qu'ils ont des produits aquatiques.
Rapport Fr...pdf 14,2 Mo

Baromètre d'image des produits aquatiques - vague 2 2019 | 30/01/2020

Le baromètre d'image synthétisé sur la perception des ménages français au sujet des produits aquatiques.
Synthèse F...pdf 387 Ko

Situation des marchés des produits aquatiques - 30 janvier 2020 | 30/01/2020

Note de conjoncture remise au Conseil spécialisé Pêche et aquaculture du jeudi 30 janvier 2020.
NCO-NOT-ME...pdf 873 Ko
Voir tous les documents