Aller à la navigation principale Aller au contenu

Conseil spécialisé « Productions végétales spéciales» de FranceAgriMer du 10 mars 2020

À l’ordre du jour de cette séance du conseil spécialisé « Productions végétales spéciales » : la programmation de ses travaux, le retour sur les réflexions engagées dans les différentes instances de l’établissement, les actualités économiques et réglementaires, les aspects phytosanitaires dans les productions végétales et leurs impacts sur l’économie des filières.
Mots-clés : Conseil spécialisé, Horticulture, PPAM en général, Actus CS
photo d'une pépiniere Française

Le conseil spécialisé « Productions végétales spéciales» de FranceAgriMer, instance dédiée aux filières de l’horticulture, des plantes à parfum, aromatiques et médicinales, du tabac et du houblon, s’est tenu le 10 mars 2020, sous la présidence de Dominique Boutillon.

Méthode et programme de travail du conseil spécialisé pour la période 2020-2021

Afin de favoriser les échanges entre les différentes familles professionnelles et de faciliter l’organisation des débats et les approches pour chaque filière, les membres du conseil ont réfléchi à la programmation de leurs travaux.
Une première partie de séance sera ainsi consacrée aux actualités économiques (conjoncture, résultats d’études,…) et réglementaires, pour apporter les éclairages nécessaires aux professionnels et recueillir leurs appréciations sur les marchés et les impacts réglementaires sur leurs filières.
Dans un second temps, le conseil travaillera sur une thématique particulière et intéressant l’ensemble des filières. Ces thématiques pourront être les suivantes : les aspects phytosanitaires, la structuration technico-économique, la compétitivité, les attentes sociétales et les consommateurs.

Retour sur les travaux engagés dans certaines instances de FranceAgriMer

Le conseil a pu prendre connaissance des derniers travaux engagés dans certaines instances de l’établissement, notamment au sein des deux commissions thématiques inter-filières (CTI Internationale et CTI Bioéconomie), qui se sont réunies en janvier dernier. Ces présentations ont permis aux membres du conseil spécialisé de suivre l’avancement des travaux de ces instances à vocation transversale. Pour en savoir plus sur l’actualité de la CTI Internationale : https://www.franceagrimer.fr/filiere-grandes-cultures/Cereales/Actualites/2020/Premiere-reunion-pleniere-de-la-Commission-Agricole-et-Agro-alimentaire-Internationale et Les travaux du comité sectoriel « plantes à parfum, aromatiques et médicinales » du 8 janvier dernier ont également été présentés. Pour en savoir plus sur l’actualité de ce comité : https://www.franceagrimer.fr/Actualite/Comites/Comite-Plantes-a-parfum-aromatiques-et-medicinales/Premiere-reunion-du-comite-sectoriel-Plantes-a-parfum-Aromatiques-et-Medicinale

Actualités économiques

Pour ce qui concerne la filière horticole, sur les marchés à la production, les conditions météorologiques douces mais instables de ces trois derniers mois, avec des précipitations fréquentes, se sont révélées problématiques dans certaines régions, tant pour les horticulteurs que pour les pépiniéristes.
À noter, pour les exploitations horticoles, une période de fêtes dynamique en décembre 2019 et, en janvier et février derniers, le marché s’est révélé fluide, avec notamment une demande bien positionnée sur les vivaces et les bisannuelles de printemps. Côté pépinières, on a observé une hausse globale des volumes de ventes et des prix avec une demande en hausse de la part des collectivités pour une production locale. Compte tenu du réchauffement climatique, l’engouement est en hausse dans le nord de la France pour les persistants.

Le conseil a pu prendre connaissance des premières tendances sur les achats de végétaux par les ménages français en 2019. Le marché des végétaux d’ornement et du potager a été globalement stable. Au sein des végétaux d’ornement, on remarque la stabilisation des achats de végétaux d’intérieur en volume et une hausse en valeur. Les achats des autres catégories de végétaux (d’extérieur et pour cérémonie/cimetière) sont en recul tant en volume qu’en valeur.

Le solde 2019 du commerce extérieur du secteur des fleurs et des plantes ornementales fraîches présente un déficit de 910 millions d’euros (en hausse de 3 % par rapport à 2018), avec des importations à 978 M€ et des exportations à 68 M€. À noter, un solde commercial positif avec le Royaume-Uni (+ 8 %) et la Suisse (+ 2 %).

Quant aux résultats 2018 de l’Observatoire économique et financier des exploitations horticoles et pépinières ornementales, ils font apparaître une hausse du chiffre d’affaires du secteur (+ 3 %), ainsi que du produit brut. La hausse modérée (+ 2 %) des charges de structure hors main d’œuvre et amortissements permet une amélioration de la valeur ajoutée (+ 5 %).
L’analyse de ces tendances doit être différentiée selon les secteurs :

  • d’une part, les pépinières de plein champ et le secteur « horticulture » qui retrouvent une phase de développement d’activité et dont les charges restées raisonnables ont permis une amélioration de la rentabilité ;
  • les pépinières hors sol qui profitent d’une petite amélioration de leur chiffre d’affaires mais pas de leur rentabilité comme c’était déjà le cas en 2017 ;
  • les entreprises de fleurs coupées sont un secteur à part dont la conjoncture est différente : après de nombreuses années de réduction du chiffre d’affaires, puis une amélioration en 2017, les « fleurs coupées » ont une activité stable en 2018.

Pour ce qui concerne la filière des plantes à parfum, aromatiques et médicinales, la campagne 2019 a été difficile, avec des conditions météorologiques atypiques et défavorables, des productions hétérogènes selon les régions et les cultures, de lourdes charges pour les producteurs (irrigation, arrachage,…) et une cueillette fortement impactée.
Le marché mondial des huiles essentielles connaît un net ralentissement.
La forte croissance du marché de l’aromathérapie, observée ces dernières années, semble se stabiliser.

Le marché des huiles essentielles de lavandin reste bloqué, avec des prix records (environ 34 €/kg) et peu de transactions depuis l’automne. À noter, des inquiétudes sur la concurrence par des produits de synthèse ou par la lavande bulgare à bas prix.
Le marché des huiles essentielles de lavande tourne, quant à lui, au ralenti avec un tassement des prix, la baisse de la demande pour l’aromathérapie et la concurrence importante de la Bulgarie.

Les marchés des plantes aromatiques et médicinales restent dynamiques, avec une demande toujours importante. Le marché du bio semble progresser, malgré quelques essoufflements. Les produits sous signe officiel de la qualité et de l’origine (Siqo) se démarquent (Herbes de Provence Label Rouge, IGP Thym de Provence).

Actualités réglementaires

Les travaux réglementaires en cours, conduits à la suite des réunions du comité interministériel « plantes à parfum, aromatiques et médicinales », dorénavant fondu dans le conseil spécialisé, et dans le cadre des recommandations de la mission sénatoriale, ont été présentés.

Présentation thématiques : « Quelques aspects phytosanitaires dans les productions végétales spéciales et leurs impacts dans l’économie des filières »

Le conseil a consacré une partie de sa séance à échanger sur l’impact dans les filières végétales de certains dispositifs phytosanitaires, au travers notamment de la présentation des objectifs et calendrier d’application du règlement 2016/2031, entré en vigueur depuis le 14 décembre dernier.
Un focus sur le passeport phytosanitaire, réalisé par les représentants des familles professionnelles horticoles au conseil, a permis de faire le point sur la mise en œuvre du dispositif, les difficultés rencontrées et les actions à envisager pour accompagner les professionnels.
Les possibilités réglementaires d’homologation des produits phytosanitaires pour les usages orphelins ont également été rappelées (article 51).
Les missions et les actions des instituts techniques en matière d’homologation des produits phytosanitaires ont été présentées.

Pour en savoir plus, retrouvez ci-dessous les dernières données économiques sur les filières de l’horticulture, des plantes à parfum, aromatiques et médicinales.

Documents associés

Note de Conjoncture Horticulture (mars 2020). | 10/03/2020

Note faisant un bref bilan de la conjoncture horticole de janvier, février et mars 2020. Note présentée lors du Conseil Spécialisé Cultures spécialisées de mars 2020.
NCO-HOR CS...pdf 387 Ko

Veille concurrentielle horticole 2018 | 10/03/2020

Classement final de la compétitivité de la filière française en 2018
SYN-HOR Ve...pdf 1,1 Mo

Observatoire économique et financier des exploitations horticoles et pépinières ornementales en 2018 | 10/03/2020

La tendance agrégée du secteur laisse apparaître une hausse du chiffre d'affaires de plus de 3 %.
SYN-HOR Ob...pdf 4,8 Mo
Voir tous les documents