Aller à la navigation principale Aller au contenu

Conseil spécialisé pour les filières viandes blanches du 22 juin 2017

Ordre du jour chargé pour le conseil spécialisé des filières viandes blanches qui s'est réuni le 22 juin 2017, sous la présidence de Jean-Michel Schaeffer : enjeux du Brexit pour les filières volailles et porcs, stratégie nationale à l'exportation et actions concrètes des pouvoirs publics pour maintenir et ouvrir des débouchés hors Europe, étude sur les comportements alimentaires de demain et bilan 2017 des aides à l’expérimentation et à l’élaboration de méthodes et d’outils d’aide à la décision.
Mots-clés : Etablissement, Produits animaux, Viandes, Evénement, Conseil spécialisé, viande de porc, viande de volaille, Viandes blanches, viandes blanches, Brexit, Actus CS Archives
poule

Enjeux du Brexit pour les filières françaises des porcs et volailles

Le Conseil européen a officiellement autorisé la Commission à ouvrir les négociations avec le Royaume-Uni le 22 mai dernier pour sa phase de retrait de l'Union européenne. Ces négociations sont menées par la Task force 50, dirigée par Michel Barnier, face à David Davis pour le Royaume-Uni. Au terme de ces négociations, qui devraient durer 18 mois, un accord de retrait sera soumis à l’approbation du Parlement européen et au vote à la majorité qualifiée renforcée du Conseil européen, pour sceller la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne à partir de mars 2019. Le Conseil devrait procéder à une première évaluation de l'avancée des négociations en octobre prochain et pourrait alors autoriser la Commission à débuter les négociations sur le futur cadre de la relation entre l'Union européenne et le Royaume-Uni. Le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation participe à l’élaboration de la position française, sous l’égide du Secrétariat général des affaires européennes rattaché au Premier ministre. Les négociations s’annoncent complexes, dans un contexte institutionnel et géopolitique particulièrement tendu outre-Manche.

Outre les enjeux financiers du retrait du Royaume-Uni pour le budget de la PAC, le maintien des flux d’échanges et les accords commerciaux constitueront un volet important des négociations à venir.

La mise en place de barrières tarifaires pourrait entraîner une déstabilisation du marché communautaire, avec le report de livraisons intra-européennes jusqu’alors destinées au Royaume-Uni vers les autres pays de l’Union européenne. Dans le même temps, l’Union devra se prémunir face au risque de voir des produits étrangers, provenant du Brésil, de Thaïlande ou des États-Unis, rentrer sur son territoire via le Royaume-Uni, après transformation. En effet, le Royaume-Uni, qui s’approvisionne déjà en volailles auprès de certains de ces pays, pourra négocier seul des accords de libre-échange, une fois le Brexit consommé. Une vigilance particulière devra également être observée concernant la répartition des contingents négociés dans le cadre de l’Organisation Mondiale du Commerce ou en dehors, notamment pour le secteur de la volaille...

Les pouvoirs publics mobilisés pour faciliter les exportations et ouvrir de nouveaux débouchés

Suite à la présentation du plan stratégique 2017-2021 pour le développement des exportations et l’internationalisation des filières agricoles et agroalimentaires (  Synthèse du plan stratégique export 2017-2021) , FranceAgriMer a fait le point sur les actions conduites par les pouvoirs publics en faveur de l’exportation : formations sur la réglementation applicable dans certains pays et négociations pour maintenir ou développer nos débouchés. À noter, les nouvelles exigences des Émirats Arabes Unis concernant la certification halal des produits importés, notamment l’interdiction de l’électronarcose pour les volailles, ce qui pourrait limiter les flux vers cette destination, voire vers l’ensemble des pays du Golfe à terme. Des négociations sont également en cours avec l’Égypte, concernant les produits transformés à base de volaille. S’agissant de la filière porcine, la France s’emploie à ouvrir les portes du Mexique et celles de l’Australie, et à maintenir ses positions à Taïwan.

Par ailleurs, FranceAgriMer poursuit le déploiement de l’application Expadon 2. Son premier module « Agréments pour l’exportation » permet aux établissements de solliciter un agrément en ligne pour l’exportation. Après une phase pilote qui concernait les régions Bretagne et Pays de la Loire pour les filières des produits carnés et laitiers, l’extension à la France entière pour les quatre filières pilotes est effective depuis le 19 juin 2017. Ainsi, toutes les demandes ou modifications d'agréments pour l'exportation liées aux filières carnées et laitières sont maintenant gérées en ligne via Expadon 2. Le service devrait être ouvert à l’automne 2017 pour les filières restantes (œufs, pêche, alimentation animale et coproduits, animaux vivants, génétique animale et végétale, produits végétaux).

Pour en savoir plus,  http://www.franceagrimer.fr/fam/International/Exportations/Expadon-2

Présentation de l’étude sur les comportements alimentaires de demain : les tendances à 2025

Blézat Consulting,  le Credoc et Deloitte Développement Durable, ont réalisé une étude sur les comportements alimentaires de demain à la demande du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, financeur principal aux côtés de FranceAgriMer et des fédérations professionnelles du commerce et de la distribution :  http://agriculture.gouv.fr/quels-comportements-alimentaires-pour-demain . FranceAgriMer va maintenant travailler à l'exploitation de cette étude filière par filière.

Aides à l’expérimentation et à l’élaboration de méthodes et d’outils d’aide à la décision : bilan 2017

Le bilan de l’appel à projets 2017 d’appui à l’expérimentation et à l’élaboration de méthodes et outils d’aide à la décision a été présenté au conseil : 7 projets, sur 42 dossiers déposés, ont été retenus dans le secteur des viandes blanches, pour un montant d’aide global de 523 000 €...

Pour en savoir plus, consulter le communiqué de presse ci-dessous.

Documents associés

Communiqué de presse du conseil spécialisé pour les filières viandes blanches du 22 juin 2017 | 26/06/2017

Le communiqué de presse ci-dessous résume les points forts abordé lors du conseil pour les filières viandes blanches du 22 juin 2017 : enjeux du Brexit pour les filières volailles et porcs, stratégie à...
20170622_S...pdf 83 Ko