Aller à la navigation principale Aller au contenu

FranceAgriMer aux Assises de la pêche et des produits de la mer

FranceAgriMer a participé à la 10e édition des Assises de la pêche et des produits de la mer, qui a eu lieu les 12 et 13 septembre 2019 à Granville en Normandie
Header Assises de la mer

FranceAgriMer a participé à la 10e  édition des Assises de la pêche et des produits de la mer

FranceAgriMer a participé à la 10e édition des Assises de la pêche et des produits de la mer, qui a eu lieu les 12 et 13 septembre 2019 à Granville en Normandie.

Ce rendez-vous annuel majeur des acteurs de la filière des produits de la pêche et de l’aquaculture a accueilli plus de 450 décideurs et experts de la filière : pêcheurs, aquaculteurs et organisations de producteurs, mareyeurs, entreprises de transformation, distribution (grossistes, GMS, restauration collective, restauration, groupements de poissonneries…), administrations, collectivités locales, organisations non gouvernementales, entreprises de services (conseil, certification, services financiers…), scientifiques, étudiants…

Écolabel « Pêche Durable » : une vision globale de la durabilité

À l’occasion de cette 10e édition des Assises de la pêche et des produits de la mer, FranceAgriMer a proposé aux acteurs de la filière un espace d’accueil pour les informer, répondre à leurs questions et les accompagner dans leurs démarches. Les dernières données et études économiques sur la filière pêche et aquaculture ont été diffusées.

L’écolabel « Pêche Durable », porté par FranceAgriMer, a particulièrement été mis en avant (cf Dossier de presse « Des produits de la pêche maritime labellisés « Pêche durable » enfin sur vos étals ! ».

Participation de FranceAgriMer à la table-ronde sur la consommation des jeunes en produits aquatiques

Jérôme Lafon, délégué pour les filières pêche et aquaculture à FranceAgriMer, a participé à la table-ronde « Comment faire face à la baisse de consommation des produits de la mer chez les jeunes générations ? ».

On constate, en effet, un fléchissement de la consommation de produits aquatiques par les Français depuis une dizaine d’années, mais sur l’ensemble des catégories d’âge. Les évolutions pour les plus jeunes, enfants ou jeunes adultes, ne sont pas plus importantes que pour le reste de la population.

Les indicateurs sur les achats des ménages montrent que les ménages les plus jeunes (<35 ans) achètent moins de produits aquatiques que les plus âgés pour leur consommation à domicile, de l’ordre de 40 % de moins, mais ce sont des foyers de plus petite taille et avec, en moyenne, un pouvoir d’achat inférieur. Le niveau individuel de consommation n’est lui inférieur que de 10 %.

Pour les enfants, un quart de la consommation a lieu en restauration collective où les espèces favorites sont le lieu d’Alaska, le hoki, le cabillaud, le saumon et le merlu, essentiellement achetés surgelés par les cantines. À domicile, les foyers avec jeunes enfants se distinguent par des achats importants de poisson pané, frais ou surgelé, de surimi.

Les jeunes adultes montrent un intérêt particulier pour les produits labellisés, par exemple en bio qui représente plus de 12 % de leurs achats de saumon contre 7 % pour l’ensemble des foyers. Ils sont également attirés par les produits commodes d’emploi, comme les produits préemballés qui représentent près de la moitié de leurs achats de poisson frais contre le quart pour l’ensemble des foyers.

Les jeunes adultes sont ainsi peu acheteurs de la grande diversité des espèces présentes sur l’étal, sans doute par méconnaissance. Le merlu ou la baudroie par exemple sont achetés par 3 % des moins de 35 ans mais 15 % des plus de 65 ans.

À l’inverse, on remarque que les occasions de consommer des produits aquatiques en restauration se développent avec de nouvelles propositions : bar à huîtres ou dégustation à la cabane, fish and chips, lobster roll, déclinaisons autour du poisson cru ou mi-cuit (ceviche, poke, tataki, carpaccio, sushi…), jouant sur les codes d’une cuisine saine et naturelle et mettant en avant l’origine des produits.

Les valeurs des jeunes consommateurs se distinguent de celles des générations précédentes. L’orientation vers une alimentation présentant tous les gages de durabilité est croissante.

Ces indicateurs permettent d’identifier des leviers d’action pour inciter à la consommation des produits aquatiques et bénéficier de l’ensemble de leurs atouts nutritionnels.

Documents associés

Dossier de presse "Pêche durable" | 16/09/2019

Des produits de la pêche maritime labellisés "Pëche durable" enfin sur vos étals !
DOSSIER DE...pdf 6 Mo