Aller à la navigation principale Aller au contenu

L’action de FranceAgriMer

La crise économique mondiale n’épargne pas la filière Lait et produits laitiers. Inquiets, les opérateurs manifestent un besoin d’accompagnement de leurs efforts et souhaitent disposer d’indicateurs fiables de l’évolution de leurs marchés.

Des réformes nécessaires

Les professionnels de la filière Lait de vache, encadrés par les quotas laitiers, ont besoin d’outils pour adapter leur production aux variations des équilibres mondiaux, la France étant, avec l’Océanie, le principal exportateur de produits laitiers. La volatilité des prix sur les marchés les contraint à une importante réactivité pour maintenir leur marge nette. La perspective de sortie du système des quotas en 2015 est également source de réflexion et de prospective, notamment sur l'évolution de la contractualisation de la filière et sur sa réorganisation.

La filière caprine, affectée par des stocks trop importants, a mis en place un plan de sortie de crise pour les résorber. Grâce au comité Lait de chèvre, FranceAgriMer constitue un interlocuteur indispensable pour discuter d’éventuelles aides complémentaires.

Des évolutions capitales

À compter de 2015, les quotas disparaissent. En vigueur depuis 1984 dans le cadre de la  politique agricole commune, ils étaient un outil de contrôle et de régulation des marchés. Depuis la campagne 2009 / 2010 et jusqu’en 2013 / 2014, ils ont augmenté chaque année de 1 %, afin de permettre une entrée progressive du secteur dans un marché non régulé.

FranceAgriMer, toujours présent auprès des professionnels

FranceAgriMer est l’organisme responsable de la gestion centrale des quotas laitiers. À ce titre, la direction Filières et international est chargée de l’attribution des quotas de production aux éleveurs, de leur contrôle et des éventuelles sanctions en cas de dépassement. 866 millions de litres de quota ont ainsi été redistribués.

Pour anticiper la sortie du régime des quotas laitiers, FranceAgriMer soutient les investissements dans les laiteries à hauteur de 4,5 millions d'euros, en 2012. Il s'agit notamment de favoriser la pérennité de la transformation dans les zones de déprise laitière et d'accompagner les restructurations.

Pour la filière caprine, le plan de sortie de crise financé par FranceAgriMer a porté ses fruits, permettant de résorber les stocks de lait de chèvre. Le plan d'investissement dans les laiteries concernera également le renforcement de la compétitivité de la filière.

Tout au long de l’année, la direction Marchés, études et prospective de FranceAgriMer réalise des études, évaluations et enquêtes qui permettent d’analyser la structure de la filière Lait et produits laitiers et d’aider tous les professionnels de cette filière à mieux la piloter. Un suivi spécifique de la collecte de lait bio a, par exemple, été institué en 2010, auquel s’ajoute désormais une enquête sur les prix à la production. De même, pour le lait de chèvre, l’établissement a conçu un critère économique d’évaluation des stocks. Enfin, les comités Lait de chèvre et Lait de brebis permettent à tous les professionnels impliqués d’envisager des actions communes.

Chiffres-clés

85 000 exploitations (75 000 bovines, 6 000 caprines et 4 000 ovines) produisent 25 milliards de litres de lait. 8 000 exploitations transforment à la ferme et vendent directement tout ou partie de leur production.
La filière compte plus de 500 établissements de collecte et/ou transformation dont les quatre premiers groupes représentent 60 % de la collecte. Elle génère plus de 200 000 emplois directs, pour un chiffre d’affaires de plus de 25 milliards d’euros.

Documents associés

Bilan 2011 Perspectives 2012 - Produits aquatiques, viandes rouges, viandes blanches, lait | 11/04/2012

Bilan de l'année 2011 en France et dans l'Union européenne, perspectives pour l'année 2012. Filières produits aquatiques, gros bovins, veaux, ovins, équins, porcs, volailles de chair, lait. Cheptel, production,...
BIL-MER-VI...pdf 2,2 Mo

Evolution et perspectives des utilisations de matières grasses et matières protéiques d'origine laitière par les industries agro-alimentaires dans l'Union européenne - Rapport final | 21/06/2012

Les cabinets d'études GEM et AND International ont réalisé pour FranceAgriMer une étude sur l'utilisation des matières grasses et matières protéiques du lait dans les différents secteurs des insustries...
ETU-LAI-20...pdf 1,4 Mo

Données statistiques 2011 - Les produits carnés, avicoles et laitiers | 06/09/2012

Principaux indicateurs économiques sur les marchés des bovins, des ovins, des équidés, des porcins, des volailles (de chair, oeuf, foie gras et lapin) et laitiers. France, Union européenne, Monde Données...
STA-VIA-LA...pdf 2,8 Mo