Aller à la navigation principale Aller au contenu

Ouverture de l’aide au stockage privé

L’Union Européenne (UE) a décidé d’activer l’aide au stockage privé pour plusieurs produits agricoles, afin d’aider les filières concernées à faire face aux difficultés de marché consécutives à l’épidémie mondiale de COVID-19. Cette mesure ouverte le 7 mai 2020 a pour objectif d’inciter les filières à reporter la mise sur le marché de leurs produits, en les aidant à en financer le stockage.
Mots-clés : Ovins, agneaux, Caprins, Bovins, Lait, beurre, lait en poudre, lait écrémé, Fromages

Les produits éligibles sont les viandes fraiches et réfrigérées pour les espèces bovine (animaux de plus de 8 mois), ovine (agneaux de moins de 12 mois) et caprine (chevreaux de moins de 12 mois), ainsi que le beurre, la poudre de lait écrémé et les fromages. FranceAgriMer est l’organisme payeur chargé de gérer l’aide au stockage privé en France.

Le dispositif est opérationnel pour tous les produits éligibles.

Les opérateurs peuvent ainsi déposer leur demande en ligne :

  • pour les produits laitiers, par télé-déclaration, avec un formulaire dématérialisé via le portail de FranceAgriMer
  • pour les viandes, par courriel à l’adresse suivante : stockage-prive@franceagrimer.fr 

À cette fin, le site de FranceAgriMer permet de télécharger tous les documents nécessaires au dépôt des demandes, en particulier les cahiers des charges et leurs annexes, qui précisent les modalités de dépôt de la demande (dont le dépôt d’une caution dans les cas où elle est demandée), les modalités du stockage, les produits admissibles et les modèles de caution bancaire.

Toutes les informations utiles sur le site de FranceAgriMer :

https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Regulation-des-marches/Stockage-prive

Documents associés

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Ouverture de l’aide au stockage privé | 14/05/2020

L’Union Européenne a décidé d’activer l’aide au stockage privé pour plusieurs produits agricoles, afin d’aider les filières concernées à faire face aux difficultés de marché consécutives à l’épidémie mondiale...
14052020 A...pdf 387 Ko