Aller à la navigation principale Aller au contenu

Qualité des services à l’usager

Indicateurs de performance et de satisfaction des services de FranceAgriMer.

Les nouveaux engagements interministériels de qualité, nommés « Services publics + », traduisent la volonté du gouvernement de proposer des administrations plus proches, plus simples et plus efficaces, au travers de neuf engagements. Dans ce cadre, l’État et ses établissements publics, notamment FranceAgriMer, se sont engagés à rendre compte de la qualité de leurs services en affichant clairement leurs résultats.

Pourquoi cette mesure ?

En interrogeant les citoyens sur leur perception de la qualité de service, l'administration les place au cœur de son action et propose des solutions adaptées à leurs besoins. En se fondant sur une évaluation transparente et à partir de données objectives, elle se transforme et s’améliore de manière continue.

Pour qui ?

La modernisation de l’action publique amorcée par le Gouvernement permettra à tous les Français de bénéficier de services publics plus simples d’usage, plus adaptés, plus performants.

Comment ça marche ?

Les indicateurs de qualité de service de l’État et de ses établissements publics sont consultables ici :https://www.resultats-services-publics.fr/ Les résultats affichés reflètent :

  • la satisfaction des usagers, c’est-à-dire leur perception de la qualité de service ;
  • la performance des administrations, c’est-à-dire la qualité du service rendu, mesurée par des indicateurs de performance ou d’impact.

Les indicateurs de qualité de service de FranceAgriMer

 Dans le cadre de son contrat d’objectif et de performance 2019-2023, FranceAgriMer publie pour 2021 sept indicateurs de qualité de service :

  • le nombre de connexions à VISIONet, un site qui permet de consulter et télécharger de nombreuses données relatives aux productions agricoles et alimentaires ;
  • le nombre de connexions à Céré’Obs, un outil qui permet de noter en cours de campagne les conditions de croissance des céréales sur la base d’observations de terrain relatives aux cinq céréales suivies : blé tendre, orge d’hiver, blé dur, orge de printemps et maïs grain ;
  • le nombre de connexions au Réseau des nouvelles des marchés, qui établit les cotations des fruits, légumes et autres produits agricoles frais périssables, sur la base d'informations collectées auprès d'opérateurs sur tout le territoire ;
  • la fréquence d'actualisation de l'information relative aux démarches diffusée sur le site https://www.franceagrimer.fr/ ;
  • le taux de satisfaction des usagers de Vitiplantation, qui permet aux viticulteurs de demander et à FranceAgriMer de délivrer des autorisations de plantation ou replantation de vignes ;
  • le taux de satisfaction des usagers de Vitirestructuration, une téléprocédure relative à l’aide à la restructuration ou reconversion du vignoble ;
  • le nombre de connexions à l’Observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires, un site destiné à éclairer les acteurs économiques et les pouvoirs publics sur la formation des prix et des marges au sein de la chaîne de commercialisation des produits issus de l'agriculture, de la pêche ou de l'aquaculture.

Les résultats pour la période du 1er janvier au 31 décembre 2021 sont les suivants :