Aller à la navigation principale Aller au contenu

Conseil spécialisé « Fruits et Légumes » de FranceAgriMer du 21 septembre 2021

Points-clés du conseil spécialisé « Fruits et Légumes » de FranceAgriMer du 21 septembre 2021
Mots-clés : Actus CS, fruits, légumes

À l’ordre du jour de cette séance : la conjoncture sur les marchés des fruits et légumes, le Varenne agricole de l’eau et l’adaptation au changement climatique, les nouveaux appels à projets du PNDAR, le plan stratégique national.

Le conseil spécialisé « Fruits et Légumes» de FranceAgriMer s’est réuni en visio-conférence le 21 septembre 2021, sous la présidence de Patrick Trillon.

Conjoncture : le marché des fruits et légumes d’été, les achats des Français pour leur consommation à domicile, le commerce extérieur

En début de séance, FranceAgriMer a présenté aux membres du conseil la conjoncture sur les marchés des fruits et légumes.

A noter, sur le marché des fruits et légumes de l’été 2021, des conditions météorologiques de difficiles (averse, manque d’ensoleillement, températures fraîches, sauf sur la partie Sud-Est), des départs en vacances parfois anticipés avec la fin du confinement et des changements de zones de répartition de consommation.

Avec des productions affectées par le gel d’avril et les conditions météorologiques maussades de juin et juillet, l’offre globale a été limitée sur l’ensemble des produits estivaux et une consommation peu dynamique en raison d’une demande hésitante.

Le melon n’a pas séduit les consommateurs et les marchés ne se sont maintenus qu’en raison de la faiblesse de l’offre.

Concernant les achats de fruits et légumes frais par les ménages français pour leur consommation à domicile (données du panel Kantar de janvier à juillet 2021), les quantités achetées sont en retrait par rapport à la même période de 2020, mais elles restent assez stables par rapport à la moyenne quinquennale.

On constate la stabilité  des achats de Légumes frais par rapport à 2020 et la hausse d’environ 4 % par rapport à la moyenne cinq ans. La place importante des légumes frais au sein des repas des Français semble perdurer en 2021.

Côté  fruits frais ; la tendance des achats est en recul d’environ 5 % par rapport à 2020, et pour les fruits d’été de -13 % par rapport à 2019.

En  ce qui concerne les achats de fruits et légumes bio, ils sont en recul de 7% par rapport à 2020 et de 4 % par rapport à 2019 (même s’ils restent dans le positif avec + 3,5 % par rapport à la moyenne quinquennale), avec un recul de tous les indicateurs d’achats (nombre d’acheteurs, quantité achetée par acheteur, actes d’achat).

En général, sur l’ensemble des produits bio, l’offre continue à progresser en GMS, mais le chiffre d’affaires est en repli.

Les données du commerce extérieur, pour le premier semestre 2021 (janvier à juin 2021) ont également été partagées. Le déficit du solde des échanges s’est accru d’environ 10 % en volume  pour les fruits et les légumes.

En valeur, pour les fruits, le déficit a moins augmenté (- 4 %) et on note une légère résorption   du déficit pour les légumes (- 1%). Par contre, pour les pommes de terre, on note une baisse de l’excédent en volume et un recul important en valeur (- 24 %) en raison de la baisse du prix à l’export et de la perte d’une grande partie du débouché RHD.

Pour en savoir plus, la note de conjoncture « Fruits et Légumes » de FranceAgriMer de septembre 2021 est consultable ici

Varenne agricole de l’eau et de l’adaptation au changement climatique

François Champanhet, rapporteur de la thématique 2 du Varenne agricole de l’eau  et de l’adaptation au changement climatique est intervenu, en conseil, pour rappeler le sens de la démarche.

Lancé en mai dernier, le Varenne de l’eau et de l’adaptation au changement climatique a pour ambition de mener une collective à même d’identifier les réponses que l’agriculture peut apporter au défi du changement climatique  et d’établir une feuille de route opérationnelle dès 2022.

Les interprofessions et le conseil  spécialisé Fruits et légumes de FranceAgriMer ont été invités à participer à la réflexion menée dans le cadre de la Thématique 2 relative au renforcement de la résilience de l’agriculture pour répondre aux impacts du changement climatique.

Pour cela, les cinq interprofessions présentes au sein du conseil spécialisé et la fédération française des trufficulteurs ont travaillé durant l’été sur des contributions propres à ²leurs filières afin de faire un état général des impacts du changement climatique, des leviers pour y répondre, des besoins identifiés pour accompagner la transition et les orientations que pourraient prendre la feuille de route.

Sur la base de ces travaux, les membres du conseil ont acté un projet de contribution qui reprend l’ensemble des points ²consensuels entre les filières représentées dans l’instance.

La contribution acte quatre grandes priorités pour faire face au changement climatique : l’amplification des efforts de recherche et d’expérimentation, la nécessaire régulation des volumes d’eau disponibles sur les territoires et l’amélioration des process de réutilisation de l’eau, le développement nécessaire des investissements à l’amont et à l’aval et la mise en œuvre d’un travail de pédagogie et d’information vers les citoyens-consommateurs sur l’engagement des filières pour s’adapter au changement climatique.

La contribution du conseil sera transmise le 30 septembre prochain au ministère  de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Présentation des nouveaux appels à projets expérimentation du PNDAR

La direction générale de l’enseignement et de la recherche (DGER) du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a présenté, les grandes orientations des nouveaux  appels à projets du prochain programme national de développement agricole et rural (PNDAR) 2022-2027.

FranceAgriMer sera l’opérateur de l’Etat pour la mise en place de trois appels à projets nationaux lancés chaque année :

  • un appel à projets connaissance : recherche appliquée à l’agriculture ;
  • un appel à projets « démultiplication », qui visera à soutenir des projets de  diffusion des connaissances produites ;
  • un appel à projets « innovation », avec un agriculteur présent dans le projet dès l’amont en collaboration avec le chercheur.
  • Un appel à manifestation d’intérêt sera également lancé, tous les deux ans, pour recueillir les propositions d’innovations.

Ces appels à projets visent à soutenir la recherche et l’expérimentation, ainsi que le développement agricole et le transfert sur le terrain, en se basant sur des priorités prédéfinies.

Les règles communes de ces appels à projets sont les suivantes : plusieurs partenaires par projet (deux au minimum), une durée de douze mois à trois ans, des projets construits à l’échelle nationale avec deux territoires au minimum (sauf pour l’AAP innovation).

Le travail va se poursuivre sur la composition des trois jurys nationaux qui auront la responsabilité de la sélection finale des projets.

Ces éléments ont été partagés en conseil et seront soumis au vote lors du prochain Conseil d’administration de FranceAgriMer.

Politique agricole commune : point sur le plan stratégique national

La direction générale de la performance économique et environnementale des entreprises (DGPE) du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation  a fait le point sur le plan stratégique national (PSN).

Le programme sectoriel fruits et légumes reste dans la continuité. Les principales évolutions portent sur :

  • la durée des programmes opérationnels qui passe de trois à sept ans maximum (contre 5 ans préalablement) ;
  • le taux de dépenses environnementales passe à au moins 15 % et trois mesures en faveur de l’environnement ;
  • le taux de dépenses liées à la recherche est d’au moins 2%.

La fiche d’intervention du PSN dédiée au programme sectoriel Fruits et légumes devrait reprendre les sept grands types de mesures déjà présentes dans la stratégie nationale.

Pour en savoir plus, les dernières donnés économiques disponibles sur la filière fruits et légumes sont consultables ci-dessous.

Documents associés

PRÉSENTATION DES ÉLÉMENTS DE CONJONCTURE FRUITS ET LÉGUMES - CONSEIL SPÉCIALISÉ (SEPT 2021) | 22/09/2021

Diaporama présenté lors du Conseil Spécialisé fruits et légumes de septembre 2021. Il reprend des éléments de conjoncture, de consommation et de commerce extérieur.
PCO-FL-21_...pdf 3 Mo

NOTE DE CONJONCTURE FRUITS ET LÉGUMES - CONSEIL SPÉCIALISÉ (SEPT 2021) | 22/09/2021

Note de conjoncture des filières fruits et légumes rédigée à l'occasion du conseil spécialisé de septembre. Elle met à disposition des éléments de conjoncture, de commerce extérieur et de consommation.
NCO-FL-202...pdf 2 Mo

Panorama statistique des fruits et légumes transformés - données 2019 | 21/07/2021

Données 2019 issues du consortium d'expertise économique constitué de 10 organisations professionnelles ou interprofessionnelles représentative de leur filière et coordonné par l'ANIFELT pour FranceAgriMer....
PANOFELT_P...pdf 5 Mo