Aller à la navigation principale Aller au contenu

Etude sur les Achats et dépenses de ménages en plats préparés : Principales évolutions entre 2008 et 2017

Cette étude a pour objectif d’analyser les évolutions des achats de ménages français de plats préparés sur 10 ans, entre 2008 et 2017. L’étude s’appuie essentiellement sur les données de « panel consommateurs » de la société Kantar Worldpanel.
Mots-clés : achats
image d'un rayon de plat préparé

L’étude met en lumière une progression du rayon frais « traiteur » et notamment de ses plats cuisinés. Cette croissance reste néanmoins la seule tendance positive du segment de plats préparés, touché par le recul de consommation de conserves et dans une moindre mesure, de surgelés. La progression du frais semble ici correspondre au développement de l’offre destinée pour la consommation hors domicile, ou nomade qui, en créant de nouvelles occasions et manières de consommer, permet de contrecarrer les effets de la méfiance croissante de consommateurs à l’égard de plats ultra-transformés.

En termes de profil, on distingue d’une part les plats à base de pâtes et pizzas/quiches/tartes/tourtes qui partagent le même profil jeune, familial et à revenu modeste, et les plats à base de viande, de poisson et de pommes de terre, avec un profil plus âgé et/ou plus aisé.

Documents associés

Achats et dépenses de ménages en plats préparés : Principales évolutions entre 2008 et 2017 | 15/01/2020

Cette publication analyse l’évolution des achats des ménages français de plats préparés entre 2008 et 2017, sous influence de tendances opposées, entre les peurs alimentaires à l’égard de produits ultra-transformés...
CONSO-Acha...pdf 1,4 Mo