Aller à la navigation principale Aller au contenu

Publication de la synthèse FranceAgriMer - SSP : La consommation de viande en France en 2020

Cette note de conjoncture, rédigée conjointement par FranceAgriMer et le SSP (Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation), analyse l’évolution de la consommation de viande en France en 2020, en abordant les aspects de consommation par bilan et d’achats des ménages pour leur consommation à domicile dans le contexte particulier de crise sanitaire en 2020.
Mots-clés : viandes, consommation
viande rouge de boucherie

En 2020, la consommation de viande calculée par bilan s’est contractée globalement de 1,5 % sur un an et de 1,7 % en moyenne par habitant.

Ce repli est dû à la consommation de viande de boucherie, qui a reculé de 2,1 %. La consommation de volaille a résisté (- 0,3 %), tiraillée entre la bonne tenue de la viande de poulet et de dinde et le net recul de la consommation de canard dans le contexte sanitaire.

Conséquence des confinements et de la fermeture d’une grande partie de la restauration hors foyer, la part des importations de viandes dans la consommation globale a diminué, dans toutes les filières : le poids de la viande française dans la consommation s’est donc renforcé en 2020.

Les achats de viande par les ménages ont fait un bond, en lien avec la pandémie de Covid-19. Les viandes de boucherie (y compris jambons et charcuteries), fraîches et surgelées, ont enregistré une progression prononcée (+ 6,7 %), en rupture par rapport aux baisses des années précédentes.

Les viandes de volailles fraîches et surgelées, tout comme les élaborés de volaille, ont affiché une hausse inédite des volumes achetés (respectivement + 8,9 %, + 18,9 % et + 10,8 %).

Documents associés

La consommation de viande en France en 2020 | 02/07/2021

Note de conjoncture Consommation FranceAgriMer - SSP Année 2020
NCO-VIA-Co...pdf 410 Ko