Aller à la navigation principale Aller au contenu

Étude sur la pisciculture en circuit « recirculé » - Rapport final 2019

Il s'agit d'une étude sur une nouvelle filière possible pour le développement de l’aquaculture en France en examinant la technologie RAS (recirculated aquaculture systems).
Mots-clés : Poissons, biologique, importations, consommation
elevage en piciculture

En France, les poissons d’élevage représentent 12 % de la consommation totale de produits aquatiques mais sont en grande partie issus d’importations en provenance de pays très spécialisés : saumon de Norvège, bar et daurade de Grèce, Espagne et de Turquie.
Ces dernières années, l’augmentation de la demande mondiale (notamment en provenance d’Asie), les problèmes sanitaires (prolifération de micro-algues, anémie infectieuse, poux du
saumon…) et les crises économiques (Espagne, Italie) ont contribué à augmenter sensiblement les cours mondiaux de ces espèces importées.
La pisciculture française a su développer de nouvelles pistes de valorisation de ses produits ( signes de qualité, production biologique, essor de nouvelles espèces comme l’esturgeon).
En parallèle, les capacités de production évoluent faiblement.

Retrouvez l'intégralité du Rapport en cliquant sur le lien ci-dessous.

Documents associés

Étude sur la pisciculture en circuit « recirculé » | 20/10/2019

Il s'agit d'une étude sur une nouvelle filière possible pour le développement de l’aquaculture en France en examinant la technologie RAS (recirculated aquaculture systems).
Rapport fi...pdf 8,3 Mo